Dans la réorientation de sa stratégie de son aide financière destinée à l'étranger, le gouvernement canadien a annoncé plus tôt cette année une enveloppe de 650 millions de dollars voués à la santé, aux droits sexuels des femmes pour favoriser globalement l'accès à la contraception et à l'avortement légal.

Le Canada annonce un financement de 97 millions de dollars pour la République démocratique du Congo

La ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un financement de 97 millions de dollars visant à améliorer la protection des enfants, à promouvoir une croissance au service de tous et à fournir une aide humanitaire essentielle en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région. La ministre a fait cette annonce alors qu’elle concluait une visite de deux jours en RDC, dans le cadre du renouvellement de l’engagement du Canada envers l’Afrique et de sa volonté à travailler en collaboration pour s’attaquer aux problèmes qu’affronte le continent. 

Dans la réorientation de sa stratégie de son aide financière destinée à l'étranger, le gouvernement canadien a annoncé plus tôt cette année une enveloppe de 650 millions de dollars voués à la santé, aux droits sexuels des femmes pour favoriser globalement l'accès à la contraception et à l'avortement légal.

Dans la réorientation de sa stratégie de son aide financière destinée à l’étranger, le gouvernement canadien a annoncé plus tôt cette année une enveloppe de 650 millions de dollars voués à la santé, aux droits sexuels des femmes pour favoriser globalement l’accès à la contraception et à l’avortement légal.

La RDC est l’un des pays les plus pauvres du monde : plus de 87 p. 100 de ses habitants vivent avec moins de 1,25 $ par jour. En raison des conflits qui sévissent depuis des années, plus de 3 millions de personnes ont dû être déplacées à l’intérieur du pays. Les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables, puisqu’ils disposent de moyens limités pour soutenir leurs familles, ont un faible accès à des services de santé sexuelle et reproductive et sont plus à risque de subir de la violence sexuelle et fondée sur le genre.

Conformément à la nouvelle politique d’aide internationale féministe du Canada, les initiatives annoncées aujourd’hui contribueront à surmonter certaines de ces difficultés et à améliorer la vie des Congolais les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants :

  • en aidant à protéger les droits de plus de 95 000 enfants de la rue, jeunes à risque et enfants travaillant dans des mines et à proximité de celles-ci;
  • en élargissant l’accès des femmes et des filles à la gamme complète des services de santé sexuelle et reproductive;
  • en fournissant une aide humanitaire vitale à plus de 578 000 personnes touchées par des conflits;
  • en renforçant le pouvoir des femmes en leur permettant d’acquérir les compétences et l’accès aux produits financiers dont elles ont besoin pour soutenir leurs collectivités et leurs familles, afin de favoriser une croissance au service de tous.

Lors de sa visite en RDC, la ministre Bibeau a rencontré plusieurs femmes, jeunes et représentants gouvernementaux, ainsi que des représentants de partenaires humanitaires et du milieu du développement, pour déterminer comment le Canada peut continuer à promouvoir le plus efficacement possible l’avancement des droits des femmes et des filles.

La ministre a aussi souligné l’importance de la bonne gouvernance en RDC. Dans ce contexte, seule une solution politique permettra au pays de sortir de la crise. C’est pourquoi le Canada réclame la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 et la tenue d’élections présidentielles dans les plus brefs délais.

La ministre Bibeau se rendra maintenant au Ghana où elle effectuera une visite de trois jours pour promouvoir le renforcement du pouvoir des femmes, des filles et des jeunes en Afrique. Pour cette partie de son voyage, la ministre sera accompagnée par des ambassadrices de l’organisme Right to Play : Mme Kaylyn Kyle, médaillée de bronze olympique de l’équipe canadienne de soccer, et Mme Joannie Rochette, médaillée de bronze olympique en patinage artistique pour Équipe Canada.

Nouvelles similaires

  1. Emanu Kokolo
    Juil 06, 2017 - 07:22

    En tout cas bomilingi

    Répondre
    • LencreNoir.com
      Juil 07, 2017 - 12:24

      Pour les enfants dans le besoin et le droit sexuel des femmes

      Répondre
    • Gode Nzali
      Juil 07, 2017 - 05:25

      Au Finich, 1/ Ce Financément Ira Dans des Poches Des Dirigeants Et Non Au Tresor Public 2/ Mais La RDC Est Un Pays  » INDEPENDANT » En Plus Contre Les Igerance Etrangeures. Qu’Il Se Sacrifient Pour Leurs Propres Enfants.

      Répondre
    • Ted Good Son Kitanika
      Juil 08, 2017 - 02:33

      l independance ne signifie pas qu on ne doit pas s entraider donc au nom de l independance donc toi tu pourra pas aider ton pronchain?

      Répondre
  2. Ir Garhol Cim
    Juil 07, 2017 - 05:22

    Pour la CENI ou bien ?

    Répondre
  3. Mopero Kamaliro
    Juil 07, 2017 - 07:44

    Merci bcp cher canada

    Répondre
  4. James Mwinyevitwa
    Juil 08, 2017 - 03:45

    Ingérence ! Toboi !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share