Est-ce plus « acceptable » pour Hollywood de blanchir les traits de caractère historique au grand écran comme dans le prochain film Nina Simone incarné par Zoe Saldana?

La personnification de Nina Simone par Zoe Seldana fortement critiqué

De nos jours, la distribution des films hollywoodiens qui se trament derrière des portes closes peut instantanément susciter un débat public. Et lorsque la décision se porte sur la race, le débat peut s’échauffer très rapidement.

Est-ce plus « acceptable » pour Hollywood de blanchir les traits de caractère historique au grand écran comme dans le prochain film Nina Simone incarné par Zoe Saldana?

Est-ce plus « acceptable » pour Hollywood de blanchir les traits de caractère historique au grand écran comme dans le prochain film Nina Simone incarné par Zoe Saldana?

Un fort intérêt a été suscité quand on a annoncé en 2010 qu’un film biographique sur Nina Simone (née Eunice Kathleen Waymon) était en développement et que la chanteuse Mary J. Blige devait personnifier l’icône du jazz et du soul. La triple lauréate de Grammy Award démontrait le même enthousiasme et qualifiait ce moment de rôle de sa vie indiquant qu’elle s’était préparée pendant plusieurs années pour cette imputation.

Dans ces chansons, la native du Bronx à New York fait dégager une émotion similaire dans celles de Nina Simone sans toutefois exprimer la même ferveur pour la défense des Noirs à l’extérieur de la scène.

Le tournage du film très attendu devait débuter l’année dernière. Hélas, le projet a été freiné, selon la production, par des difficultés financières, ce qui a retardé la production et contraint Mary J. Blige à quitter le navire. Les gens ont donc commencé à penser qui pouvait donc être aussi proche de l’incarnation de la chanteuse. Des noms sont sortis : Viola Davis, Lauryn Hill, India Arie et surtout Oduye Adepero qui a largement contribué au succès du film Pariah.

Quel ne fut pas l’ire et la consternation quand Hollywood trancha pour l’actrice dominicaine Zoe Saldana comme  remplacement de Mary J. Blige! Avec Saldana à bord pour incarner Nina Simone, tout d’un coup les difficultés financières du film ont été résolues et le tournage pourrait commencer cette année en Californie.

Peu de gens ont attaqué Mme Saldana pour ses capacités d’actrice. La réaction s’est plutôt centrée sur le choix physique du rôle. Nina Simone, une femme noire à la peau foncée, au nez large se positionne très loin physiquement de Zoe Saldana, une actrice au teint clair et aux traits fins.

Une réaction quasi immédiate a pris forme par une pétition en ligne pour dénoncer le fait que d’utiliser des acteurs au teint pâle pour jouer les rôles de personnages historiques au teint foncé est non seulement un flagrant signe de manque de respect pour les personnes qu’ils dépeignent, mais est également irrespectueuse envers leurs familles, à l’Histoire, et à l’intelligence du public. Pendant trop longtemps, Hollywood s’en tire avec cette pratique révisionniste de l’Histoire.

Le parcours de Nina Simone, ses mélodies, ses combats a été teinté par la couleur sombre de sa peau. Elle fut rejetée, ostracisée et critiquée à cause de cela.

La chanteuse Mary J. Blige

La chanteuse Mary J. Blige

Nina Simone était pleinement consciente d’elle-même et cela se transposait dans ses comportements et son esthétique fortement inspirés de la culture africaine.  Elle arborait fièrement de grandes boucles d’oreilles en bois et des habits typiques. La puissance de son esthétique faisait partie de sa puissance. Investir une femme qui est diamétralement opposée à ce profil semble être une autre tentative délibérée de suppression de l’image des femmes noires, par les médias et l’industrie du divertissement. D’autant plus qu’il existe plusieurs autres actrices noires de talent qui aurait pu sans aucun doute satisfaire les besoins du rôle.

La fille de Nina Simone, Simone Kelly, a réagi sur Facebook en disant que le film est une version non autorisée de la vie Nina Simone. Son unique fille, qui spécifie n’avoir aucunement été consultée pour le film biographique, confirme que sa mère étant petite aimait la musique classique et on lui racontait que son nez était trop gros et sa peau trop sombre pour y évoluer.

Cynthia Mort, celle qui a écrit et réalisera le film, se défend en précisant que le film n’était pas destiné à être une biographie au sens strict, mais plutôt « une histoire d’amour sur le voyage d’une artiste… »

Le mois dernier, le frère de Nina Simone, Sam Waymon s’est lui aussi emparé de l’espace public pour dénoncer le choix de Zoe Saldana.

« Si [l’auteur/réalisatrice Cynthia Mort] veut sortir un film sur Nina, au moins rendez-lui une certaine justice, en présentant quelqu’un qui lui ressemble. Ainsi, au moins le public pourra vivre visuellement l’expérience de regarder un film sur Nina Simone avec une femme semblable à elle » dénonce-t-il.

Exaspérée du raciste en Amérique, Nina Simone passa la fin de sa vie en France où elle meurt en 2003. Ses cendres ont été dispersées selon ses souhaits dans plusieurs pays africains.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share