Good Hair, documentaire de Chris Rock

Good Hair, documentaire de Chris Rock

Good Hair, documentaire de Chris Rock

Même si le Good Hair à ses défauts, il mérite le crédit pour faire prendre conscience d’une situation bouillante dans la culture afro-américaine : l’industrie des cheveux.

Le documentaire démontre sur différentes facettes la malheureuse histoire des normes modernes de la beauté qui oblige les femmes à se conformer à un style de cheveux lisses, qui, pour les femmes afro-américaines, provoque l’utilisation de substances chimiques qui privent leurs cheveux de leurs protéines. Cette mixture à aussi le potentiel de « cuire » leur cuir chevelu, si laissée en place trop longtemps.

Good Hair, c’est un voyage qui commence par une question innocente de la fille de Chris Rock et provoque la quête de l’acteur à mettre à nu la réalité de l’industrie américaine des soins capillaires en plein essor et la tendance croissante de l’utilisation de perruques toujours de plus en plus onéreuses. Aussi informatif que divertissant, Good Hair essaie de démontrer par une sous-intrigue l’énorme industrie derrière cette industrie, contrôlée presque exclusivement par des Blancs et Asiatiques.

Le documantaire couvre des points essentiels du sujet afin de porter efficacement son message. Avant tout, il aborde le rôle controversé de Relaxants (permanente), les produits chimiques qui lissent le cheveu. Chris Rock va sous tous les angles : le danger que posent les produits chimiques, combien d’argent une femme passe sur le traitement chaque année, la condamnation des femmes qui n’utilisent pas ces produits, et même la vision des hommes noirs qui savent très bien que leurs bien-aimées s’attendent que leurs cheveux soient faits sur une base régulière.

Les jeunes filles et les femmes explique  l’application de leurs premières permanentes, comment elles étaient jeunes lorsqu’elles l’ont appliqué, et pourquoi elles continuent à en mettre. Les entrevues se produisent en plusieurs endroits. Les femmes semblent souvent assez à l’aise avec le fait d’utiliser ces produits même quand elles constatent le processus ridicule pour atteindre ce look  » idéal « .

Le film « culmine » au Bronner Brothers Hair Show qui propose une grande variété de spectacles comprenant des séminaires et une compétition où les coiffeurs et les stylistes s’affrontent sur une scène de spectacle qui allie vitesse, beauté  et théâtralité.

Chris Rock profite de l’occasion pour interviewer un impressionnant choix de vedettes dont Raven Symone, Nia Long, Maya Angelou, Meagan Good, Eve, et Kerry Washington, Salt n Pepa, au sujet de leur choix d’utiliser des greffes et perruques pour rester dans les tendances de beauté moderne.

Comme interviewer Chris Rock est tout simplement brillant. Ce documentaire est monté à la Micheal Moore. Des images-chocs savent garder votre attention en tout temps. À la fin du doc, aucune réponse claire ne peut être tirée. C’est plutôt à l’auditeur (trice) de se faire une idée. Mais le portrait dépeint par Chris Rock sur l’industrie capillaire visant la femme Noire est très intéressant et même surprenant à certains égards.  Documentaire à voir absolument.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share