Des organisations internationales, notamment l'ONU et l'Union africaine, des politiciens et des représentants de pays africains et caribéens sont indignés par les dernières remarques racistes du président américain Donald Trump.

Donald Trump et ses mots de “merde”

Jeudi dernier, dans le cadre d’un accord d’immigration bipartite, Donald Trump, l’énergumène qui  sert de Président aux Américains, qualifie dans le bureau ovale de la Maison Blanche, Haïti, le Salvador et des pays africains, de “pays de merde”.

Pourquoi avons-nous tous ces gens provenant de pays de merde qui viennent ici?” aurait prononcé Donald Trump selon les négociants du congrès démocrate et républicain sur le nouvel accord sur l’immigration américaine.

Des organisations internationales, notamment l'ONU et l'Union africaine, des politiciens et des représentants de pays africains et caribéens sont indignés par les dernières remarques racistes du président américain Donald Trump.

Des organisations internationales, notamment l’ONU et l’Union africaine, des politiciens et des représentants de pays africains et caribéens sont indignés par les dernières remarques racistes du président américain Donald Trump.

Cette bêtise de plus de la part de Donald Trump a convaincu John D. Feely, l’Ambassadeur des États unis au Panama, appointé par le Président Obama en juillet 2015, de quitter définitivement ses fonctions en mars 2018. L’ambassadeur avoue ne plus être en mesure de servir fidèlement l’inquiétant Président Trump et son administration.

La remarque présidentielle clairement raciste, disgracieuse, grossière, a soulevé beaucoup d’indignations de la classe politique, du peuple américain en général tout en confortant le noyau raciste qui constitue la base des électeurs de Trump. David Duke, un leader du Ku Klux Klan  (KKK), un groupe ouvertement raciste, a toute de suite exprimé sa joie da la part  des » plus ardents soutiens » au Président Trump en puis terminant son tweet par « Hail Trump».

Pendant ce temps, le Daily Maverick, un site d’information basé à Johannesburg, a ironiquement suggéré que « Bientôt, chaque vendredi à la Maison Blanche les gens porteront des capirotes (chapeau pointu) et des torches à ce rythme », faisant référence aux cérémonies du KKK.

Trump aurait poursuivi ses paroles racistes.: « Pourquoi avons-nous besoin de plus d’Haïtiens? Mettez-les dehors.” Pourtant, la population haïtienne est très présente en Floride et c’est peut-être elle, avec son demi-million d’habitants, qui lui a donné l’état aux dernières élections fédérales américaines. Rahm Emanuel , le maire de Chicago, qui ne désirait pas faire de politique au 32th annual Interfaith Breakfast,  a tenu a souligner sur sa tribune que les mots de Donald Trump appartiennent aux valeurs d’Hitler et de rappeler que c’est un Haïtien, Jean Baptiste Pointe du Sable qui fonda ce qu’est aujourd’hui la troisième ville des États-Unis, Chicago, en 1770.

L’Union africaine, un groupe représentant les pays du continent, et les ambassadeurs africains auprès des Nations Unies ont vivement dénoncé la référence du président américain Donald Trump et l’ont invité à se rétracter puis s’excuser non seulement aux Africains, mais à tous les descendants africains autour de globe.

« Compte tenu de la réalité historique de la façon dont un bon nombre d’Africains sont arrivés aux États-Unis durant la traite des esclaves, cette affirmation est inacceptable», a déclaré la porte-parole de l’UA, Ebba Kalondo.

La grogne africaine sue ces commentaires belliqueux de la Maison Blanche envers les Noirs pourrait bien miner les relations économiques et les pactes militaires qui lient les États-Unis et la région du monde qui connait la plus importante croissance économique.

Il sera intéressant de voir comment les yankees exigeront la coopération de pays tel le Nigéria, un des plus importants producteurs de pétrole, dans le combat qu’ils disent mener contre les islamistes, alors que ceux-ci n’auront qu’a relayer les visions acerbes du commandant en chef des États-Unis envers les nations africaines.

Nouvelles similaires

  1. Millogo
    Jan 15, 2018 - 03:03

    Les Etats unis ont élus à la maison blanche, un déséquilibré , un ordurier nauséabond! Un type à qui, à mon sens il ne faut pas confier la gestion même d’un hangar! Et si ce individu veut bien voir où se trouve la merde, alors qu’il jette un coup d’oeil dans un miroir et autour de soi. Et si la masse jaunâtre qu’il va découvrir dans le miroir contient au moins une toute petite goutte de conscience, aussi peu que soit-il, il ferait alors un honneur aux USA et monde entier en ramassant ses ordures qu’il a amené avec soi à la maison blanche et repartir dans le merdier d’où il a rampé.
    Même si tu es à la tête de la plus grande puissance, rien ne t’octroie le droit de tenir de tels propos abjects et répugants à l’adresse d’un autre pays, peu importe sa taille ou son niveau de vie. Et je dirais même plus. C’est indigne d’un chef d’état de laisser passer une telle vulgarité dans sa tête.

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share