Les forces de sécurité ivoiriennes évacuent des gens après que des hommes lourdement armés ont ouvert le feu dans un hôtel dans la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire

Les djihadistes attaquent la Côte d’Ivoire

Dans la journée de dimanche, en début d’après-midi des islamistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ont attaqué trois hôtels (Etoile du Sud, la Taverne et La Paillote, le Wharf) situés à  dans la station balnéaire de Grand-Bassam, un ville historique située à moins de 50 kilomètres d’Abidjan , le cœur économique de la Côte d’Ivoire.

Les forces de sécurité ivoiriennes évacuent des gens après que des hommes lourdement armés ont ouvert le feu dans un hôtel dans la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire

Les forces de sécurité ivoiriennes évacuent des gens après que des hommes lourdement armés ont ouvert le feu dans un hôtel dans la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire

Le bilan est sérieux, dix-huit morts,  trois dizaines de blessés. Parmi  les cadavres qui ont été exécutés à la kalachnikov dans ces plages fréquentée par une clientèle aisée se retrouve, une Allemande, quatre Français, Libanais, Maliens, et évidemment des Ivoiriens dont trois membres de forces de sécurité ivoirienne. Trois terroristes ont été éliminés par ces derniers.

Lundi, 14 mars le Président Alassane Ouattarra dans une adresse à la nation ouest-africaine, qui fait face à  sa première attaque terroriste islamique sur son territoire, annonçait un deuil de trois jours tout en condamnant fermement ces attaques lâches et  barbares.  » Oui, la Côte d’Ivoire est debout! Debout pour combattre les lâches et protéger son peuple! Nous ne permettrons pas que des terroristes freinent notre marche vers l’émergence.  » Puis ADO, l’ex-économiste du FMI réélu fermement au premier tour en octobre 2015 ajoute:  » Je vous demande donc, à toutes et à tous, de ne pas céder à la peur. Vous pouvez continuer de vaquer à vos occupations car nos forces contrôlent la situation et la sécurité est assurée sur toute l’étendue du territoire national.  »

Et c’est exactement ce que font les Ivoiriens. Le Africa CEO Forum conservera sa date du 21 et 22 mars au Palais des Congrès d’Abidjan dans le but de poursuivre sa mission pour le développement du continent, avec la solidarité de tous les pays dans ces circonstances dramatiques.  Dès dimanche 13 mars, le comité d’organisation a reçu de nombreux messages de la part de personnalités réaffirmant leur participation et leur soutien. Les autorités ivoiriennes ont confirmé leur engagement fort et leur présence au plus haut niveau. « Dans le contexte actuel, non seulement nous maintenons notre mission, mais nous entendons démontrer avec vous que l’ensemble des peuples d’Afrique n’est pas prêt, quelles que soient les circonstances, à renoncer à son rôle dans le développement pérenne du continent », explique Amir Ben Yahmed, fondateur et président du Africa CEO Forum.

Les violences de dimanche étaient la troisième attaque majeure revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique dans les hôtels en Afrique de l’Ouest depuis novembre 2015.  Ainsi, le 15 janvier 2016, des hommes armés ont attaqué l’Hôtel Splendid en plein cœur de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, tandis qu’une autre attaque a eu lieu, le 20 novembre 2015 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali. Ce sont tous des établissements fréquentés par un nombre marqué de ressortissants français.

Il est à noter que les forces ivoiriennes ont été promptes à répondre à l’attaque, en gardant le nombre de décès légèrement inférieur à celui des autres attaques tout en évitant une prise d’otages comme celle qui a suivi l’assaut au Burkina Faso qui a vue périr trente personnes (dont 6 Canadiens, 5 Burkinabés, 4 Ukrainiens, 3 Français), alors que les troupes burkinabés attendaient les renforts français avant de donner l’assaut.

Le président Alassane Ouattara a visité Grand-Bassam, et la France a annoncé que son ministre des Affaires étrangères et de l’intérieur se rendraient dans l’ancienne colonie française pour offrir son aide afin d’enquêter sur l’attaque terroriste.

Des milliers de soldats français sont postés en Afrique de l’Ouest pour renforcer la lutte contre des groupes comme AQMI. Le groupe islamiste radical est connu pour son rôle majeur dans la rébellion de 2012, la guerre du Mali, qui eut lieu dans le nord du Mali où AQMI et d’autres groupes armés, aux côtés de la population touareg ont pris le contrôle de la région, une conséquence directe de la guerre civile libyenne dut à la chute de Kadhafi. Les troupes françaises sont intervenues et ont repris une grande partie du territoire.

Les racines d’Al-Qaïda au Maghreb islamique ou AQMI se trouvent en Algérie et contamine la région du Sahel, qui borde au sud le désert du Sahara.

Nouvelles similaires

  1. Jose Withmer
    Mar 15, 2016 - 04:55

    je crois plutôt qu ils veulent nous faire croire que ces des djihadistes…(mon opinion)

    Répondre
  2. Jose Withmer
    Mar 15, 2016 - 04:57

    il y a quelque part une organisation qui veut une société qui s’entre-déchire pour mieux régner…!!!

    Répondre
  3. Pegine Mohiro
    Mar 15, 2016 - 07:55

    Lorsque jai vu aussi la video, jai constate ke le soi disant djihadist na rien dun. Ce sont des personnes dici, et ils doivent avoir ete recrute et infiltres par ville dans des secteurs d activite.

    Répondre
  4. Chantre Ekanza Stanislas Attikora
    Mar 15, 2016 - 10:40

    A toi qui a endeuillé mon pays CHAQUE fois que tu poseras un pas Regarde autour de toi
    et retiens a jamais mes propos….
    tu vas t’en mordre les doigts pour t’être attaqué a ma patrie la terre d’Eburnie .ma CÔTE D’IVOIRE.
    Chaque goutte de sang que t’as versé ou fais couler te persécutera te hantera et tu voudras te donner la mort mais même la mort te refusera
    Imagine un peu

    Répondre
  5. Ismael Kone
    Mar 15, 2016 - 10:56

    Ce sont pas les dihajistes mais les terroriste

    Répondre
  6. Awa Fofana
    Mar 16, 2016 - 02:37

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share