L’Algérie observera trois jours de deuil à partir de mercredi pour les 77 personnes tuées dans l’écrasement d’un avion de transport militaire le 11 février 2014

Catastrophe aérienne en Algérie, 3 jours de deuil décrété

Un avion de transport militaire algérien a percuté une montagne mardi dans la région de l’est du pays, tuant 77 personnes et laissant seulement un survivant.

L’Algérie observera trois jours de deuil à partir de mercredi pour les 77 personnes tuées dans l’écrasement d’un avion de transport militaire le 11 février 2014

L’Algérie observera trois jours de deuil à partir de mercredi pour les 77 personnes tuées dans l’écrasement d’un avion de transport militaire le 11 février 2014

Les contrôleurs de la circulation aérienne ont perdu le contact radio et radar avec l’Hercules C-130, un avion de transport militaire conçu par les États-Unis à la fin des années 1950, juste avant midi. Selon les informations fournies par son fabricant Lockheed Martin Corp, l’avion était en activité depuis 24 ans.

Des hélicoptères ont été expédiés pour tenter de le retrouver. L’Hercules C-130 a été découvert en morceaux sur le mont Fortas haut de 1400 mètres, près de la ville de Aïn Kercha, à 50 kilomètres au sud-est de Constantine, la troisième ville la plus importante du pays en termes de population et est l’une des plus anciennes cités du monde.

L’avion transportait 74 passagers et quatre membres d’équipage, a indiqué l’armée dans sa déclaration et attribue l’accident au mauvais temps. Initialement, ont rapportait 99  passagers et 4 membres d’équipage.

Le seul survivant, un soldat, a subi de sérieuses blessures à la tête et a été traité dans une installation militaire à proximité, avant de s’envoler vers un hôpital militaire d’Alger.

Sur le site enneigé de l’accident, les représentants  de la défense Algérienne ont statué que l’avion s’est morcelé en trois parties. Des femmes et des enfants comptaient parmi les morts. Régulièrement, les services de transport militaires algériens s’occupent non seulement des soldats, mais aussi les familles des militaires et parfois même d’autres civils, si l’espace est disponible.

« Les conditions météorologiques défavorables et une tempête de neige dans la région sont derrière l’accident », a déclaré le ministère de la Défense.

La présidence a annoncé une période de trois jours de deuil, voyant dans les soldats morts « des martyrs ».

Le Lockheed C-130 Hercules, un appareil de 62 M$,  est conçu par les États-Unis à la fin des années 1950. Il a remporté un succès remarquable avec plus de 2 200 exemplaires construits pour une cinquantaine de pays utilisateurs, et reste en 2014 largement utilisé dans le monde entier pour le transport des troupes ou sauver des vies dans les situations humanitaires.

Le 26 juillet 2011, un C-130 Hercules transportait des militaires et leur famille de l’aéroport de Dakhla à l’extrême Sud marocain à la base aérienne de Kénitra qui se situe à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Rabat. L’appareil avait effectué une escale à Laayoune avant de continuer vers Guelmim où l’avion allait atterrir lorsqu’il a heurté une montagne à 10 km de la ville à cause d’un épais brouillard. Cette catastrophe coûta la vie à 78 personnes et fit 3 blessés. C’est la plus meurtrière tragédie aérienne de l’histoire de l’aviation militaire marocaine.

Le pire accident d’avion dans l’histoire algérienne s’est produit en 2003, lorsque 102 personnes ont été tuées suite à l’écrasement d’un avion de ligne civil à l’extrémité de la piste à Tamanrasset. Il y eut aussi un seul survivant dans cet accident.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share