Soldats FARDC

Calme précaire à Mbandaka (RD Congo) ce matin, après la mort d’un Casque Bleu

Soldats FARDC

Soldats FARDC

Un calme précaire règne ce matin, lundi 5 avril à Mbandaka, dans le nord-ouest de la RD Congo, où un Casque bleu à été tué lors de combats qui ont opposé dimanche des forces de sécurité à des insurgés.

Ces derniers, environ une trentaine, seraient arrivés à bord du bateau privé Malaïka . Ils ont débarqué dans le port de Banika en tirant des coups de feu nourris, provoquant une panique générale dans la ville de Mbandaka.

Aux dernières nouvelles, les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repris le contrôle de l’aéroport de Mbandaka, affirme à l’AFP un conseiller du gouverneur de province et ex-ministre provincial de l’Intérieur, Guy Inenge. Malgré cette reprise, la situation sécuritaire reste toujours préoccupante.

M. Inenge n’était pas en mesure de fournir un bilan des affrontements dans l’immédiat, soulignant que la nuit de dimanche à lundi a été « relativement calme ».

Interrogé lundi au téléphone par l’AFP, un responsable d’une ONG locale de défense de droits de l’Homme ayant requis l’anonymat a affirmé qu' »il y a eu un peu d’accalmies la nuit, les FARDC ont récupéré l’aéroport et les militaires circulent partout dans la ville ».

« Nous sommes actuellement terrés chez nous, on ne peut pas sortir pour faire un bilan » des affrontements, a ajouté cette source.

Dimanche, un Casque bleu ghanéen de la Mission de l’ONU en RDC (Monuc) basé dans cette ville a été tué par « un éclat de grenade », alors qu’il se rendait en voiture avec d’autres soldats à l’aéroport, selon le porte-parole de la Monuc, Madnodje Mounoubai.

L’attaque le week-end sur Mbandaka, capitale de la province de l’Équateur au Congo, a marqué la propagation d’une insurrection qui a débuté sur les droits de pêche, et ajoute aux conflits dans l’est du pays et au nord.

Mbandaka est le chef-lieu de la province de l’Équateur, dans le nord-ouest de la RDC, au bord du fleuve Congo, à environ 700 km au nord de Kinshasa.

De fin octobre à mi-décembre 2009 dans cette même région, plus d’une centaine d’insurgés membres de la communauté des Enyele (appelés aussi Lobala), menés par un féticheur, avaient attaqué celle des Monzaya, ainsi que des policiers, à propos de la gestion d’un étang naturel poissonneux dans le village de Dongo.

Selon des chiffres du gouvernement congolais, ces violences qui s’étaient ensuite étendues à plusieurs villages, avaient fait au moins 270 tués, dont 187 civils, et entraîné la fuite de 187 000 personnes, dont 109 000 et 18 000 se sont réfugiées respectivement au Congo et en Centrafrique voisins.

La mission de l’ONU a été au centre des efforts de pacification du Congo depuis la guerre de 1998-2003 dans lequel des millions de gens sont morts. Des pressions gouvernementales exigent le retrait progressif des troupes en juin 2010 pour ensuite, lors des élections en 2011, mettre fin à la mission onusienne.

“Tant que l’insécurité persiste au Congo, et quel le gouvernement congolais demeure incapable de résoudre des crises telles que la dépendance de la province de l’Équateur à l’aide internationale, le retrait de la mission des Nations Unies demeure prématuré ”, affirme un groupe de défense des réfugiés International dans un rapport la semaine dernière.

« L’endroit a été privé de tout appui du gouvernement depuis que Mobutu a été chassé”, dit un diplomate, en référence au dictateur congolais Mobutu Sese Seko, qui était de la province et versait de l’argent pendant des décennies jusqu’à ce qu’il a été évincé en 1997.

Depuis Mobutu, l’homme politique le plus en vue de la région a été l’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba. Ayant perdu les élections au Président Joseph Kabila en 2006. M. Bemba est actuellement en attente de jugement pour crimes de guerre à la Cour pénale internationale.

Calme précaire à Mbandaka (RD Congo)ce matin, après le meurtre d’un Casque Bleu

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share