Baraka City s’investit au TOGO

Le Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest, va bénéficier du travail et de la générosité de l’association humanitaire islamique française Baraka City.

L’organisation de bienfaisance Baraka City propose de construire au Togo 48 puits, pour 35 villages pour 48 000 personnes en 6 mois.

L’organisation de bienfaisance Baraka City propose de construire au Togo 48 puits, pour 35 villages pour 48 000 personnes en 6 mois.

Cette association créée en janvier 2010 en région parisienne a réussi un incroyable pari. À travers son défi « L’eau c’est la vie », elle a fait un appel aux dons afin de récolter 1 000 000 € (soit près de 1 362 000 $), en moins de 30 jours, pour accomplir la mission qu’elle s’était donnée.

La mission quelle est-elle? Construire 48 puits, pour 35 villages pour 48 000 personnes en moins de 6 mois. Parfois, il faut voir grand, pour le coup cette association a vu très grand.

Cette somme colossale n’est pas sortie de nulle part. Elle correspond à l’achat d’un camion forage capable de creuser des puits à plus d’une centaine de mètres de profondeur (nécessaire pour obtenir une eau de qualité), la réhabilitation d’un hôpital à Sokodé, la seconde ville du pays, et de l’alimentation pour quatre autres régions du Togo.

Le résultat? Ce pari a été tenu en moins d’une semaine. Un véritable succès!

Alors que la vidéo diffusée sur les médias sociaux sollicitait surtout des donateurs français, ce sont des citoyens de plus de 20 pays, dont des citoyens canadiens qui ont répondu généreusement à l’appel. Des dons anonymes atteignant les 6 000 € (8 000 $) pour les plus généreux. «On espérait qu’elle ferait le buzz », indique le président fondateur Sihamedi Driss.

Cette campagne a réellement commencé en août 2012, mais c’est durant ce mois de Ramadan que l’association a fait particulièrement appel à la générosité de la communauté musulmane. Finalement, ce sont des milliers de personnes de tout acabit  qui ont ressenti ce besoin d’aider les plus nécessiteux de ce monde et qui vont permettre la réalisation de ce projet. Une belle preuve d’unité et de cohésion sociale. « Je suis non musulmane, mais tellement fière de ce que vous faites! Je crois en vous et vous soutiens » écrit Magalie sur le Facebook de l’association.

Les membres de cette jeune organisation, à travers le président fondateur, ont choisi leur combat : apporter leur soutien aux plus démunis (Birmanie, Gaza, Togo). Leur motivation, principalement religieuse, est bien explicitée dans une de leur vidéo : « Que va-t-on dire devant Dieu? Nous n’avons pas les moyens… » s’interroge un des membres?

Mais pourquoi un tel succès? Avant tout, il s’agit d’une campagne de communication rondement bien menée. Cette association a su tirer avantage des médias sociaux avec brio. Le hashtag « BarakaCityLeChallenge » est devenu le deuxième hashtag le plus tweeté au monde la semaine passée.

Autre point qui a une très grande importance, les donateurs ont la possibilité de suivre, toujours via la page Facebook, les actes sur le terrain. Un gage de sérieux et qui permet de rassurer les donateurs quant à la bonne utilisation des fonds récoltés. « C’est magique…, une association qui ne perd pas de temps et qui partage l’action avec nous » commente Houda.

Les bonnes actions ne sont pas rares de nos jours, juste très peu médiatisées. Heureusement, les médias sociaux sont là, tout comme certains sites web toujours présents, pour vous faire partager ces informations qui mettent du baume au cœur.

Que dire de plus hormis leur souhaiter bon courage dans leurs aventures et de continuer à poster de belles photos d’enfants aux sourires radieux.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share