George Washington Carver, un homme de science incomparable

Né esclave, artiste accompli, George Washington Carver est devenu l’un des plus célèbres Noirs aux États-Unis du 20e siècle. Grand chimiste agricole et botanique, il acquiert une réputation dans le domaine de la science grâce à ses recherches sur les alternatives de la culture du coton par la culture de l’arachide, le soja et la pomme de terre douce. Ses efforts pour améliorer le sort des fermiers noirs du sud lui ont permis de développer plus de 350 produits à base de végétaux.

En 1938, M. Carver laissa dernière lui comme héritage la Fondation George Washington Carver à Tuskegee pour poursuivre la recherche agricole.

En 1938, M. Carver laissa dernière lui comme héritage la Fondation George Washington Carver à Tuskegee pour poursuivre la recherche agricole.

George Washington Carver est né esclave en 1864 sur la plantation de  Moses et Susan Carver à Diamond Grove  (Missouri). Carver est un enfant quand lui et sa mère, Marie, sont enlevés par des bandits voleurs d’esclaves. Ils sont vendus dans l’Arkansas et Carver est échangé par ses propriétaires contre un cheval. Un jour, un de ses voisins l’appelle pour de l’aide. Une fois le problème résolu, George entre dans la cuisine du voisin afin d’attendre sa récompense. Il découvre sur le mur des peintures de fleurs et c’est à cet instant que Carver se passionne pour les arts et l’horticulture (sciences des plantes).

Après l’abolition de l’esclavage, George W. Carver décide de rester chez les Carver et apprend à lire et à écrire. N’ayant pas été autorisé à aller dans une école locale parce qu’il est Noir, il quitte la maison des Carver en 1877 pour aller étudier à l’école destinée aux Afro-Américain à Neosho (Missouri). Il fait ses études secondaires à l’école de Minneapolis. En 1897, il est admis au Collège Simpson en Iowa où il excelle en art et en musique. Impressionnés par son talent de dessinateur, ses professeurs l’encouragent à s’inscrire dans le programme botanique au Collège de l’État de l’Iowa. En 1891, il est le premier étudiant Noir à avoir étudié au Collège de l’État de l’Iowa, il vit, dans un vieux bureau, mange dans le sous-sol et travaille au collège en tant que concierge.

Il obtient son baccalauréat en science en 1894 puis une maîtrise en 1896. Par la suite, Carver entreprend une carrière d’enseignement et de recherche. Booker T. Washigton; un afro-américain, enseignant, écrivain et   militant des droits des Noirs engage Carver au poste de directeur de recherche au département d’agriculture de l’institut Tuskegee. George W. Carver est sollicité par Thomas Edison (fondateur de General Electric) et Henry Ford (fondateur du constructeur automobile Ford). Ceux-ci lui proposent de travailler pour eux en lui offrant un salaire important, mais il décline leur offre, car selon Carver ses travaux au laboratoire de Tuskegee lui donnent la possibilité de mieux aider la communauté noire et la société américaine.

George W. Carver concentre ses premières recherches sur les champignons qui attaquaient et détruisaient les plantes. De 1896 à 1998, il fait la découverte de trois espèces de champignons : la Taphrina Carveri, Collectrichum Carveri et la Metasphaeria Caveri.

Constatant que plusieurs agriculteurs sont appauvris en grande partie à cause des sols épuisés et érodés par la culture intensive du coton et du tabac dans la période d’esclavage, Carver à met au point des engrais qui ont permis de régénérer les terres des états du sud aux États-Unis. Il encourage les agriculteurs à adopter la culture d’arachide, de soja et de patate. Pour améliorer leur commercialisation, George Carver développe plus de 250 produits à base d’arachide comme le shampoing,  le vinaigre, le savon, etc. Il s’intéresse aussi à l’utilisation de la patate et de la terre glaise. Il tire plus de 118 produits de la patate comme la farine, l’encre, le caoutchouc synthétique et de la terre glaise, il fabrique plusieurs teintures et peintures. Il invente un procédé d’utilisation du coton pour la fabrication de planches d’isolation, de papier, de cordage et de blocs de pavage pour la construction des autoroutes.

La photo de la Tuskegee Institute en 1902. Cette école promeut socialement les Afro-Américains, basée sur une amélioration progressive de leurs conditions matérielles à travers l'apprentissage

La photo de la Tuskegee Institute en 1902. Cette école promeut socialement les Afro-Américains, basée sur une amélioration progressive de leurs conditions matérielles à travers l’apprentissage

Carver fabrique une matière plastique à partir du soja que Henry Ford utilisa dans certaines pièces d’automobile. Pour sensibiliser la population, il publie 44 bulletins au cours de sa carrière à l’institut Tuskegee sur la nécessité de planter des cultures autres que le coton pour restaurer le sol et des stratégies de gestion d’exploitation agricole. Son bulletin le plus populaire est Comment cultivé des arachides et 105 façons de le préparer pour la consommation humaine.

En 1928, il reçut du Collège Simpson un doctorat honoris causa en sciences et en 1941, il reçut la même récompense de la part de l’université de Rochester.  En 1940, il fut nommé homme de l’année de la Fédération international des Architectes, des Ingénieurs et des Techniciens. Il reçoit plus d’une dizaine d’hommages. Un Monument fut édifié à sa mémoire à Tuskegee. George W. Carver mourut le 5 janvier 1943 (78 ans) par une chute dans un escalier.

Le président franklin D. Roosevelt adressa un télégramme à l’institut Tuskegee : «Le  monde de la science a perdu dans la disparition du Dr George W. Carver une de ses plus éminentes figures de race noire, un membre exceptionnel. La diversité de son génie et de ses réalisations dans les multiples domaines des arts et des sciences était hors du commun. […] Ses succès face aux obstacles qu’il a rencontrés à ses débuts constituent un modèle pour la jeunesse du monde.»

Quand vous faites les choses courantes d’une manière inhabituelle, vous allez attirer l’attention du monde entier.George Washington Carver

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share