George R. Carruthers, physicien et scientifique chez la NASA

George Robert Carruthers est un des plus importants scientifiques à avoir contribué aux recherches de la NASA. Il est surtout connu pour avoir inventé la caméra-spectrographe, un appareil performant qui a permis aux spécialistes d’étudier les taux de concentration de polluants dans l’atmosphère de la Terre et la structure physique de l’univers.

Au centre George R. Carruthers, principal chercheur de la caméra-spectrographe discute de l'instrument avec le commandant d’Apollo 16 John Young à droite, et directeur du programme Apollo Rocco Petrone, à gauche.

Au centre George R. Carruthers, principal chercheur de la caméra-spectrographe discute de l’instrument avec le commandant d’Apollo 16 John Young à droite, et directeur du programme Apollo Rocco Petrone, à gauche.

Né le 1er octobre 1939 à Cincinnati, en Ohio, George R. Carruthers, fils de George et Sophia Carruthers, est encouragé, dès son tout jeune âge, à embrasser une carrière scientifique, son père étant lui-même un ingénieur civil de la Us Army Air Corps.

C’est à l’âge de dix ans qu’il construit son premier télescope avec un tube en carton et des lentilles achetées avec l’argent qu’il acquit comme livreur. Après la mort de son père, la famille déménage à Chicago et George, alors âgé de 12 ans, poursuit son apprentissage dans le domaine scientifique. Malgré le fait qu’il avait de mauvaises notes en mathématiques et en physique, il remporte trois prix lors des expo-sciences organisées par son école secondaire, dont le premier prix pour un télescope de sa fabrication.

En 1957, George R. Carruthers est diplômé de l’école secondaire Englewood de Chicago et est admis au Collège d’ingénierie de l’Université de l’Illinois. Il obtient son baccalauréat en physique en 1961, sa maîtrise en génie nucléaire en 1962 et son doctorat en génie aéronautique et en astronautique en 1964.

Après ses études, George Carruthers travaille comme physicien au Naval Research Laboratory à Washington : ses travaux portent sur la haute atmosphère de la Terre et sur des phénomènes astronomiques, comme les particules solides dans l’espace interstellaire et l’énergie émise par les étoiles chaudes. Sa collaboration à des journaux et à des ouvrages scientifiques tels que l’Astrophysical Journal, la revue Science et le Apollo 16 Preliminary Science Report (NASA, SP-315, 1972), confirment sa réputation de brillant astrophysicien.

C’est l’importance des travaux accomplis par Carruthers qui pousse le commandant de bord d’Apollo 16, l’astronaute John W. Young, à affirmer qu’il est le principal chercheur au Naval Research Laboratory. En effet, le 11 novembre 1969, Carruthers obtient un brevet pour son convertisseur d’images, un appareil qui a pour fonction de détecter les radiations électromagnétiques, en particulier les ondes courtes.

Lors d’un vol de fusée en 1970, le convertisseur d’images et la caméra-spectrographe fournissent la première preuve de la présence d’hydrogène moléculaire dans l’espace interstellaire. La caméra-spectrographe a aussi servi le 21 avril 1972, au cours de la première marche lunaire de la mission Apollo 16. Elle permit l’installation du premier observatoire spatial installé dans un autre corps céleste que la Terre. C’est grâce à cette invention que les scientifiques purent examiner, pour la première fois, l’atmosphère de la Terre, mesurer le taux de concentration des polluants et obtenir des images UV de plus de 550 étoiles, nébuleuses et galaxies. Toujours en 1972, Carruthers reçoit la médaille d’excellence de la NASA (NASA Exceptional Achievement Medal) pour ses travaux et le caractère original de ses recherches. En 1986, une image UV de la comète de Halley est prise toujours grâce à des appareils qu’il a conçus.

George R. Carruthers et Barack Obama

George R. Carruthers et Barack Obama

Soucieux d’aider la nouvelle génération de scientifiques, George R. Carruthers contribue à créer, dans les années 80, un programme permettant aux élèves du secondaire de travailler au Naval Research Laboratory. En 1996 et 1997, il donne aux enseignants d’écoles publiques un cours sur la Terre et l’astronomie. En 2002, il enseigne sur le même sujet à l’Université Howard.

George R. Carruthers reçoit le prix Arthur S. Fleming en 1971 et le prix Warmer de la Société américaine d’astronomie. L’Université de technologie du Michigan lui décerne le titre de Docteur en génie. En 2003, il est intronisé au National Inventors Hall of Fame. Le 12 février 2009, il est honoré par l’Office of Naval Research pour ses réalisations dans le domaine des sciences de l’espace.

Enfin, le 1er février 2013, Carruthers reçoit la National Medal of Technology and Innovation, la plus haute distinction que les États-Unis peut conférer à un citoyen américain pour des réalisations liées au progrès technologique, des mains du président des États-Unis, monsieur Barack Obama. Steve Jobs et Bill Gates ont également reçu cette notable distinction en 1985 et 1992 respectivement.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share