Exposition Porteur de Lumière

Porteurs de Lumière: Hommage à l’historien Paul Fehmiu-Brown

Le 23 février 2016, le Mois de l’Histoire des Noirs (MHDN) se transportait somptueusement à l’Arsenal Montréal. L’exposition Porteurs de lumière dessinée par l’artiste Ronald Mevs, conté par le rappeur/historien Webster illuminait la salle de 50 000 pieds carrés campée dans le quartier Griffintown de Montréal.

Ronald Mevs et Webster

Ronald Mevs et Webster

Pour le vernissage de l’exposition, mené passionnément par Carla Beauvais coordinatrice du MHDN et supporté par la Banque TD, les conviés ont eu droit, en plus de légères bouchées qui ont savamment inclus des saveurs créoles au menu, à un hommage à l’historien Paul Fehmiu-Brown.

Le coloré artiste Ronald Mevs, ce porteur de lumière haïtien, moins à l’aise devant la foule que derrière un crayon, voit avec son art, une sorte de liaison entre l’Homme du sud et l’Homme du nord. Les mots « Je fais ce que je fais » qui habiteront son temps de parole, justifient son art qui est abstrait, captivant et surtout propice au voyagement.

Déclaré par Ron Williams,au nom de la Banque TD lors de la soirée inauguratrice, « L’art nous pousse a tisser des liens et a entamer des conversations. » Effectivement. A entamer ces conversations qui n’ont pas lieu ailleurs, ces conversations proscrites du système éducatif qui évite, ici, d’évoquer l’Histoire des Noirs au Canada. Ce dénigrement institutionnel, Paul Fehmiu-Brown l’a combattu directement et son parcours militant en a illuminé une masse, dont un certain Webster.

Atteint malheureusement de la maladie d’Alzheimer, Paul Fehmiu-Brown, n’a pu se présenter à l’exposition Porteurs de lumière, également sous-titré L’Art de résister. C’est son fils Philippe et sa petite-fille Simone Fehmiu, qui incarne près de la 10e génération de la famille au Canada, qui ont vivement représenté l’historien né à Cap-Sable en Nouvelle-Écosse, spécialisé dans l’esclavage au Canada.

Paul Fehmiu-Brown

Paul Fehmiu-Brown

Pris de frissons après avoir entendu un éloge de Webster à son père, Philippe Fehmiu aujourd’hui animateur de radio chez Radio-Canada, s’est confié sur le parcours particulier de l’historien dans les années 70 et 80 alors que, comme le précise Fehmiu-fils dans une époque où « ce n’était pas très porteur, ce n’était pas le sujet le plus sexy de l’heure. »

Avant l’ère numérique, alors que Philippe n’était agé que de dix années, c’est en se déplaçant un peu partout au Canada, dans les provinces maritimes, en faisant du porte-à-porte et même dans les cimetières pour recueillir les noms sur les pierres tombales, que Paul Fehmiu-Brown a pu parfaire les bribes d’information disponibles. Des informations qu’il partagera avec d’autres historiens et l’écriture d’ouvrages portant sur l’inévitable sujet. « Un grand travail » dira Phillipe Fehmiu avant de céder la parole à sa fille, Simone, qui lira à la foule texto reçu de l’historien. Dans ce bref mais significatif message, l’historien commémoré s’est dit reconnaissant et heureux d’avoir en quarante années participé à faire connaitre l’Histoire des Noirs par ses recherches, écritures et conférences.

Malheureusement, l’exposition Porteurs de lumière ne dure que quelques jours. Vous n’aurez que jusqu’au 27 février 2016 pour envahir l’Arsenal afin de contempler l’art de Mevs et les textes de Webster.

Nouvelles similaires

  1. Michel Boyer
    Fév 25, 2016 - 09:11

    Porteurs de lumière, quel beau titre 🙂

    Répondre
  2. Kapwa Don
    Fév 25, 2016 - 03:44

    Luxi Fero

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share