Lors de sa visite privée chez Nelson Mandela, Michelle Obama s’est fait raconter des histoires de l’ancienne Afrique du Sud raciste par Nelson Mandela lui-même, le premier président noir d‘Afrique du Sud, qui fut emprisonné pendant 27 ans dans sa lutte contre l'apartheid.

Michelle Obama chez Nelson Mandela

La première dame des États-Unis, Michelle Obama, flanquée de ses filles, Malia, 12 ans, et Sasha, 10, sa mère, Marian Robinson, ainsi que sa nièce, ses deux neveux, Leslie Robinson, 15 ans, et Avery Robinson, 19 ont tous rencontrée M. Mandela qui lui était accompagné de son épouse, Graça Machel, ancienne première dame d’Afrique du Sud et du Mozambique.

Lors de sa visite privée chez Nelson Mandela, Michelle Obama s’est fait raconter des histoires de l’ancienne Afrique du Sud raciste par Nelson Mandela lui-même, le premier président noir d‘Afrique du Sud, qui fut emprisonné pendant 27 ans dans sa lutte contre l'apartheid.

Lors de sa visite privée chez Nelson Mandela, Michelle Obama s’est fait raconter des histoires de l’ancienne Afrique du Sud raciste par Nelson Mandela lui-même, le premier président noir d‘Afrique du Sud, qui fut emprisonné pendant 27 ans dans sa lutte contre l'apartheid.

La famille Obama a passé environ 20 minutes en présence de M. Mandela, qui portait une de ses chemises riches en motifs qui le caractérise si bien.

Mme Obama s’est déplacée en Afrique en partie pour promouvoir sa propre cause et en partie parce que le président américain Barack Obama, dont le père est kényan, fera probablement un autre voyage dans sa patrie ancestrale avant la fin de son mandat actuel qui se termine dans un an et demi.

Rose Nkosi, une vendeuse itinérante, âgée de 61 ans, qui vend des fruits à partir de son kiosque sur la rue à Johannesburg, dit qu’elle « aimerait tellement, tellement » voir M. Obama lui-même. Elle affirme qu’en Afrique du Sud et aux États-Unis, « personne ne pensait qu’une personne noire pouvait diriger ces pays respectifs. Mais c’est arrivé. »

Wilkista Akinyi, une Kenyane âgée de tout juste 20 ans qui travaille avec de jeunes filles qui sont dans la pauvreté et qui a récemment terminé ses études secondaires, se dit contente que Michelle Obama soit venue au lieu de son mari. Wilkista Akinyi désire que les femmes noires se supportent plus entre elles.

« Les femmes ne croient pas au leadership de leurs pairs », selon elle.

La première dame a commencé sa première journée complète en Afrique du Sud en appelant Nompumelelo Ntuli-Zuma, l’une des trois épouses du président Jacob Zuma, à sa résidence officielle à Pretoria. Elle a ensuite rencontré la femme de Nelson Mandela aux bureaux de sa Fondation.

Après sa rencontre avec M. Mandela, Mme Obama et sa famille ont visité une garderie à Zandspruit, un bidonville de Johannesburg où les gens vivent principalement dans des maisons d’étain sans électricité ou système d’égout.

Michelle Obama marche avec les enfants lors de sa visite du Centre communautaire Emthonjeni situé à Zandspruit en Afrique du Sud, mardi, le 21 juin 2011

Michelle Obama marche avec les enfants lors de sa visite du Centre communautaire Emthonjeni situé à Zandspruit en Afrique du Sud, mardi, le 21 juin 2011

Un groupe de bambins âgés de 3 à 6 années ont accueilli leurs visiteurs avec des chants. Mme Obama et ses filles se sont relayées pour faire la lecture d’un des livres préférés de sa fille : Le chat dans le chapeau du Dr Seuss. Elle a également fait don de plus de 200 livres.

Ils ont clos la journée avec une visite privée du Musée de l’Apartheid. Le musée a ouvert ses portes en 2001 pour raconter l’histoire d’Afrique du Sud du 20e siècle, dont l’ascension et la chute de l’apartheid, le système désormais abolit la ségrégation raciale, dans laquelle Nelson Mandela et Jacob Zuma et beaucoup d’autres ont joué des rôles capitaux.

La Maison Blanche a avancé que la décision d’Obama de ne pas aller en Afrique ne doit pas être interprétée comme un signe qu’il ne se soucie pas des questions africaines.

Ben Rhodes, conseiller adjoint de la sécurité nationale américaine, a rappelé la participation d’Obama dans les crises en Côte-d’Ivoire, au Soudan et évidemment, en Libye. M. Obama a accueilli deux présidents africains, celui du Nigeria, Goodluck Jonathan et du Gabon, Ali Bongo, dans le Bureau Ovale situé dans l’aile Ouest de la Maison Blanche pour des réunions plus tôt ce mois-ci.

En 2009, Bill Clinton avait fait un voyage beaucoup plus long en Afrique. Il visita le Kenya, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Congo, le Nigeria, le Liberia et le Cap-Vert

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share