En 1992, Barack Obama épouse Michelle Robinson, juriste originaire de Chicago rencontrée en 1989 dans le cabinet d'avocats où il travaille et où elle est avocate associée. Le couple Obama aura deux filles. C'est elle qui va propulser la carrière politique de son époux.

Michelle et Barack Obama en Afrique du Sud et au Botswana, fin juin 2011

En 1992, Barack Obama épouse Michelle Robinson, juriste originaire de Chicago rencontrée en 1989 dans le cabinet d'avocats où il travaille et où elle est avocate associée. Le couple Obama aura deux filles. C'est elle qui va propulser la carrière politique de son époux.

En 1992, Barack Obama épouse Michelle Robinson, juriste originaire de Chicago rencontrée en 1989 dans le cabinet d'avocats où il travaille et où elle est avocate associée. Le couple Obama aura deux filles. C'est elle qui va propulser la carrière politique de son époux.

Les leaders étudiants, seront sous les projecteurs, lorsque le Président des États-Unis ainsi que la Première Dame des États-Unis Michelle Obama visiteront l’Afrique du Sud et le Botswana vers la fin du mois de juin 2011.

Le porte-parole de l’ambassade des États-Unis en Afrique du Sud, Elizabeth Kennedy Trudeau, a déclaré que le voyage est une continuation du travail de M. Obama d’engager les jeunes américains partout dans le monde de participer au  mentorat auprès d’ étudiants aux États-Unis et en les encourageant à acquérir une expérience internationale, afin de les encourager à exceller académiquement.

La visite de M. Obama à Johannesburg et à Cape Town, ainsi qu’à Gaborone, la capitale du Botswana situé à seulement 15 km de la frontière sud-africaine est schéduler entre le 21 et 26 juin 2011.

Selon Mme Trudeau, cette visite de deux pays africains critiques souligne l’enjeu important que joue les États-Unis dans la réussite de nombreux pays de l’Afrique et souligne les liens historiques entre le peuple américain et ceux qui vivent sur le continent africain.

« L’Afrique du Sud est un partenaire essentiel mondial pour les États-Unis, en tant que leader politique et moteur économique du continent, et est un exemple historique de la transition démocratique en Afrique et dans le monde », a déclaré Mme Trudeau.

Le porte-parole de l’ambassade des États-Unis en Afrique du Sud a aussi déclaré que les activités de M.Obama vont amplifier le soutien du président américain pour la démocratie, le développement et l’économie en Afrique.

Les participantes au forum sont de jeunes femmes de partout en Afrique subsaharienne, qui mènent ou participent à des initiatives sociales et économiques dans leur propre pays.

Le forum s’appuiera sur l’engagement continu de l’administration Obama avec la prochaine génération de dirigeants africains et continuera sur l’élan d’août 2010, lorsque Barack Obama invita de jeunes dirigeants africains à la Maison Blanche

L’engagement d’Obama avec l’Afrique du Sud et le Botswana, ainsi que les femmes et les jeunes leaders de partout en Afrique subsaharienne, renforceront les liens déjà profonds entre les États-Unis et les pays africains.

L’élection de Barack Obama le 4 novembre 2008 a été dans l’ensemble très bien accueilli à l’étranger, où elle est souvent l’occasion de célébrations populaires. Le Kenya, pays natal de son père, décrète même un jour férié. Fait également sans précédent, et bien que la Russie fasse montre de froideur, des gouvernements traditionnellement en très mauvais termes avec les États-Unis adressent leurs félicitations au nouveau président, ainsi Raul Castro (Cuba), Hugo Chávez (Venezuela) ou Mahmoud Ahmadinedjad (Iran). Depuis l’Afrique du Sud, il est également félicité par le prix Nobel de la Paix et ancien président Nelson Mandela.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share