L’humoriste Dieudonné coupé de ses 400 000 abonné.e.s par YouTube

Un nouvel épisode dans la saga Dieudonné M’ Bala M’ Bala, dit Dieudonné. YouTube, la plateforme vidéo bien connue de tous qui en 2019 représentait à lui seul 37% du trafic mondial d’internet vient de couper l’herbe sous le pied de l’humoriste français Dieudonné en lui retirant sa chaine YouTube, lui éclipsant sans préavis par ce décret plus de 400.000 abonnés.

Le public de Dieudonné le suit également beaucoup via Internet et les réseaux sociaux. Les vidéos qu’il poste sur ses comptes Internet, et qui incluent aussi bien des sketches que des règlements de compte avec ses différents adversaires, sont très suivies : certaines totalisent plusieurs millions de clics

Né en France de l’union d’un père comptable camerounais noir et d’une mère bretonne blanche, Dieudonné se moque des puissants, de ceux qui bulldozent l’histoire, écrasent de leurs milliards. Un humour risqué pour ce talentueux humoriste qui s’est fait connaître avec un duo désopilant accompagné d’Élie Semoun, un humoriste juif marocain.

Mais voilà, vibrant sur les limites, Dieudonné se fait taxer d’anti ceci et d’anti cela. Il nargue les acteurs de l’esclavage qui, faut se le dire, ont façonné le monde actuel. Il nargue ouvertement l’État d’Israël qui est mené par un gouvernement corrompu, un gouvernement condamné par sa propre Justice. Un état blâmé par l’ONU, mais par aucun homme, si ce n’est par les Israéliens eux-mêmes qui n’hésitent pas a investir leurs propres rues pour réclamer un changement de cap.

Dans la foulée du Black Lives Matter, YouTube, pour ne pas dire Google, qui se l’est payé 1.6 milliard de dollars américains en 2006, a choisi d’éteindre cette voix. Pour le géant du web, même gabarit pour les suprématistes blancs que pour la gauche black, on delete, on étouffe ces discours discordants de la toile.

Facebook, depuis déjà plusieurs années, s’inscrit dans cette même tendance du musèlement. Les intérêts du réseau social de Mark Zukkerberg semblent être en discordance avec les idéaux des militants Noirs. La fermeture de la page de Negronews en 2017, 500.000 abonné.e.s en témoignent éloquemment. Seulement pour ce média, L’Encre Noir, au cours des 2 derniers mois Facebook a délibérément refusé la promotion de ces articles:  Une histoire a connaître, La mort de George Floyd engendre une manifestation mondiale pour le Black Lives Matter, Le Burundi annonce sa première alternance démocratique avec Évariste Ndayishimiye, Afrophobie: Racisme Anti-Noirs en Chine, Frederik Willem De Klerk et le refus de reconnaissance de l’Apartheid en tant que Crime contre l’Humanité.

Les répercussions de cette politique du bâillon sont immenses pour l’Afrodescendant. Le Noir est inéluctablement coupé de ces voix, qui sont siennes, par un modérateur détaché, cousu de fait à un tout autre agenda, qu’il soit mercantile ou idéologique.

Les communautés afrodescendantes se doivent d’édifier leurs propres plateformes ou éviter qu’ils soient dénaturés comme le réseau BET (Black Entertainment Television) racheté par Viacom en 2001 pour un pactole de 3 milliards de dollars US! Sur la toile qui accueille 53 % des humains quotidiennement, aucun réseau social de premier plan qui soutient solidairement les doléances afrodescendantes, aucun refuge numérique pour consolider activement les idées novatrices d’acteurs Noirs qui seront peut-être en dichotomie avec l’idéologie omnipressante qui a ouvert la porte depuis déjà des siècles à l’oppression, l’avilissement  de la majorité globale.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre