[{"id":10059,"title":"Jug\u00e9 offensif, la Belgique renouvelle son mus\u00e9e sur l'Afrique","content":"Le mus\u00e9e royal de l\u2019Afrique centrale (ou AfricaMuseum) a \u00e9t\u00e9 modernis\u00e9, passant d\u2019une exposition de propagande procoloniale \u00e0 une critique du pass\u00e9 imp\u00e9rialiste belge.\r\n\r\n\r\n\r\nL\u00e9opold II , le plus important g\u00e9nocidaire de tous les temps avec \u00ab\u00a010 millions de morts sur la conscience\u00a0\u00bb, comme le note l'\u00e9crivain Mark Twain (auteur des Aventures de Tom Sawyer) dans le soliloque du roi L\u00e9opold, a impr\u00e9gn\u00e9 la direction de ce mus\u00e9e depuis ces d\u00e9buts \u00e0 l'aube des ann\u00e9es 1900. Un cynique fantasme supr\u00e9maciste que le mus\u00e9e conserva jusqu'\u00e0 sa tr\u00e8s r\u00e9cente fermeture.\r\n\r\nIl a fallu une demie d\u00e9cennie de travaux et 77\u00a0M$ pour transformer ce qui \u00e9tait le mus\u00e9e du Congo Belge vers le redessin\u00e9 mus\u00e9e royal de l\u2019Afrique central. Le mus\u00e9e fut ferm\u00e9 durant cinq ans, de fin 2013 \u00e0 fait 2018. Il rouvre officiellement le 9 d\u00e9cembre 2018.\r\n\r\nRempli d\u2019artefacts et d'animaux empaill\u00e9s, cet \u00e9tablissement a souvent \u00e9t\u00e9 critiqu\u00e9 pour avoir ignor\u00e9 les sauvageries du roi L\u00e9opold II, dont les troupes conservaient les mains de ceux qui r\u00e9sistaient au travail forc\u00e9 \u00e0 une \u00e9poque o\u00f9 des millions de Congolais ont trouv\u00e9 atrocement la mort.\r\n\r\nLe directeur g\u00e9n\u00e9ral du mus\u00e9e royal de l\u2019Afrique centrale se d\u00e9fend bien d'\u00eatre une source du probl\u00e8me en pointant du doigt le syst\u00e8me d'\u00e9ducation\u00a0: \u00ab\u00a0Ce qu\u2019il faut faire, c\u2019est que l\u2019histoire coloniale fasse partie du programme scolaire dans les \u00e9coles belges. \/\u2026\/ \u00a0Vous ne pouvez pas laisser \u00e0 notre mus\u00e9e le soin de raconter l'histoire sur l\u2019Afrique contemporaine et sur les probl\u00e8mes du pass\u00e9 colonial. C\u2019est vraiment quelque chose qui devrait \u00eatre trait\u00e9 par le syst\u00e8me \u00e9ducatif en commen\u00e7ant par toutes les \u00e9coles. \u00bb\r\n\r\nLe roi Philippe, descendant direct de L\u00e9opold II, n'a pas assist\u00e9 \u00e0 la c\u00e9r\u00e9monie officielle r\u00e9serv\u00e9e aux \u00ab\u00a0partenaires\u00a0\u00bb de la r\u00e9novation du mus\u00e9e royal de l\u2019Afrique centrale le samedi 8 d\u00e9cembre 2018, un jour avant l'ouverture des portes au grand public. \u00ab\u00a0La m\u00e9tamorphose du lieu va \u00eatre magnifique, mais c'est pr\u00e9matur\u00e9 d'y aller\u00a0\u00bb, rapportait le palais belge face \u00e0 ce que l'on per\u00e7oit toujours comme un placard \u00e0 troph\u00e9es alors que des cr\u00e2nes de chefs congolais gisent toujours dans des enceintes \u00e9tatiques de la Belgique.\r\n\r\nLes activistes ont communiqu\u00e9 que les collections du mus\u00e9e contiennent des artefacts vol\u00e9s au Congo sous le r\u00e9gime colonial. Jusqu'\u00e0 ce que ces artefacts soient rendus, ils affirment que le mus\u00e9e continuera \u00e0 \u00eatre une extension du colonialisme.\r\n\r\nEntam\u00e9 par la France, la question du rapatriement des artefacts du mus\u00e9e africain plane toujours dans les conversations en Belgique.\r\n\r\n\u00ab\u00a0On est en retard par rapport \u00e0 la dynamique internationale (...) nous voulons une commission transparente, mixte, avec un calendrier et un canevas, pas du flou\u00bb, a r\u00e9v\u00e8le mardi Mireille-Tsheusi Robert, de l'association Bamko-Cran ASBL, un Comit\u00e9 afrodescendant pour l'interculturalit\u00e9 en Belgique. \u00ab\u00a0Je ne mettrai pas les pieds au mus\u00e9e parce que pour moi \u00e7a revient \u00e0 danser et \u00e0 festoyer autour de tombes\u00a0\u00bb certifie l'auteure militante qui exige leur restitution.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/12\/musee-royal-de-afrique-centrale-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/12\/musee-royal-de-afrique-centrale.jpg","post_excerpt":"Le mus\u00e9e royal de l\u2019Afrique centrale (ou AfricaMuseum) a \u00e9t\u00e9 modernis\u00e9, passant d\u2019une exposition de propagande procoloniale \u00e0 une critique du pass\u00e9 imp\u00e9rialiste belge.","post_date":"10th December 2018, 00:46:15","french_date":"10 d\u00e9cembre 2018, 00:46:15","post_date_gmt":"2018-12-10 05:46:15","comment_count":"0","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/la-belgique-renouvelle-son-musee-sur-afrique-africamuseum\/"},{"id":10041,"title":"L\u2019Espace Mushagalusa ne fermera pas ses portes","content":"Apr\u00e8s la temp\u00eate qui vient de le secouer, Guy Mushagalusa Chigoho peut enfin respirer et profiter de la soir\u00e9e de collecte de fonds organis\u00e9e ce jeudi au profit de sa galerie, l\u2019Espace Mashagalusa. \u00a0Le d\u00e9fi de collecter avant minuit, un minimum de 12000\u00a0$, pour payer le retard d\u2019un mois et demi de\u00a0 loyer a\u00a0 \u00e9t\u00e9 relev\u00e9. Faute de quoi, il aurait \u00e9t\u00e9 oblig\u00e9 de lib\u00e9rer les lieux le lendemain avant midi.\r\n\r\n\r\n\r\nAlors qu\u2019il pensait que l\u2019Espace Mushagalusa, la galerie d\u2019art africain qu\u2019il a fond\u00e9 et financ\u00e9 sur fonds propres depuis 2014, allait bient\u00f4t mettre la cl\u00e9 sous la porte pour d\u00e9faut de paiement d\u2019un mois et demi de loyer, Guy Mushagalusa Chigoho, a \u00e9t\u00e9 surpris par l\u2019\u00e9lan de solidarit\u00e9 qui s\u2019\u00e9tait tiss\u00e9 autour de lui pour sauver la galerie.\r\n\r\nLes artistes et les musiciens, habitu\u00e9s \u00e0 fr\u00e9quenter la galerie depuis des ann\u00e9es, ont d\u00e9cid\u00e9 de cr\u00e9er le collectif, Les amis de l\u2019Espace Mushagalusa pour collecter les fonds n\u00e9cessaires. Ils ont lanc\u00e9 sur la toile une campagne de collecte de fonds et organis\u00e9 ce jeudi une soir\u00e9e moyennant une participation individuelle de 20$ ou plus. \u00ab\u00a0Quand on a su que l\u2019espace allait fermer pour une question d\u2019argent, nous n\u2019avons pas h\u00e9sit\u00e9 \u00e0 nous engager\u00a0\u00bb nous raconte Mayamba Luboya, un des membres fondateurs du collectif.\r\n\r\n\u00ab J\u2019\u00e9tais sur le point de craquer, c\u2019est gr\u00e2ce \u00e0 eux que j\u2019ai pu tenir, ils m\u2019ont rendu fort et beau \u00bb d\u00e9clare tout \u00e9mu Guy Mashagalusa Chigoho, quand il r\u00e9alise que les 12000$ avaient \u00e9t\u00e9 collect\u00e9s.\r\nAfrique, mon Afrique\u00a0!\r\nC\u2019est dans une ambiance musicale aux vibrants sons d\u2019Afrique, avec des chansons telles que \u00ab\u00a0Amiwo\u00a0\u00bb de Bebe Manga, que de nombreux musiciens issus de la diaspora tels que Mona Muse, Naxx Mulumba, Donald Dogbo, Niakale, Ab\u00e9na Antagana, Elete Rimtobaye, Paul Regem, et bien d\u2019autres se sont succ\u00e9d\u00e9 sur sc\u00e8ne pour exprimer leur solidarit\u00e9.\r\n\r\nLa styliste Bobette NL a offert deux cr\u00e9ations de sa marque UZURI et s\u2019\u00e9tait improvis\u00e9e, h\u00f4tesse d\u2019accueil. Quant \u00e0 Diog\u00e8ne Ntirandekura, il faisait office de ma\u00eetre de c\u00e9r\u00e9monie.\r\n\r\nEn seulement quatre jours, l\u2019objectif a \u00e9t\u00e9 atteint \u00ab\u00a0C\u2019est la preuve que quand les noirs se mettent ensemble pour travailler, on peut accomplir des miracles\u00a0\u00bb dit Mayamba Luboya\r\n\r\nOn pouvait lire sur chaque visage la fiert\u00e9 de faire partie de la grande famille des amis de l\u2019espace Mushagalusa, et d\u2019avoir ainsi contribu\u00e9 \u00e0 sauver, cet espace qualifi\u00e9 \u00e0 l\u2019unanimit\u00e9 d\u2019unique et de rare sur Montr\u00e9al.\r\nUn lieu d\u2019exception\r\nCr\u00e9\u00e9 en 2014, pour promouvoir l\u2019art africain et les artistes de la diaspora africaine, l\u2019espace Mushagalusa est devenu au fil des ann\u00e9es, le lieu de rassemblement, de d\u00e9bats d\u2019id\u00e9es et d\u2019\u00e9changes culturels des africains\u00a0de Montr\u00e9al. Pour Zab Maboungou, chor\u00e9graphe et directrice artistique de la compagnie Nyata Nyata, \u00ab\u00a0l\u2019espace Mushagalusa est un lieu fantastique impliqu\u00e9 aupr\u00e8s de la communaut\u00e9 artistique de Montr\u00e9al, je ne peux que soutenir.\u00a0\u00bb\r\n\r\nM\u00eame son de cloche du c\u00f4t\u00e9 de Karla Etienne, la directrice adjointe de la compagnie Nyata Nyata \u00ab\u00a0l\u2019espace Mushagalusa nous est pr\u00e9cieux, car il repr\u00e9sente plus que dignement l\u2019art africain. C\u2019est \u00e9galement un lieu de rassemblement unique dont nous avons grandement besoin. Je souhaite ardemment la p\u00e9rennit\u00e9 de ce lieu.\u00a0\u00bb\r\n\r\nQuant \u00e0 Yvette Mongo, adjointe \u00e0 la programmation du festival Vues d\u2019Afrique \u00ab\u00a0Perdre ce lieu, serait une gifle sur le plan culturel et artistique pour la communaut\u00e9 noire de Montr\u00e9al. Il fait notre fiert\u00e9, c\u2019est un point d\u2019ancrage pour les artistes et les Afro-Carib\u00e9ens.\u00a0\u00bb\r\n\r\nTchana Bernadette, une parisienne, de passage \u00e0 Montr\u00e9al et passionn\u00e9e d\u2019art africain est impressionn\u00e9e par la capacit\u00e9 de la communaut\u00e9 noire de Montr\u00e9al \u00e0 avoir r\u00e9ussi une telle prouesse dans un d\u00e9lai aussi court \u00ab\u00a0C\u2019est louable d\u2019arriver en quelques jours \u00e0 faire une telle lev\u00e9e de fonds.\u00a0\u00bb Probablement, une fa\u00e7on de pointer le manque de solidarit\u00e9 souvent d\u00e9cri\u00e9 au sein de la communaut\u00e9 noire de France.\r\nPlus jamais \u00e7a!\r\nPour que cela ne se reproduise plus jamais, Guy Mushagalusa Chigoho, compte r\u00e9unir tr\u00e8s prochainement des personnes ressources pour ne plus avoir \u00e0 travailler seul. Cette situation a \u00e9t\u00e9 pour lui un choc et m\u00eame s\u2019il s\u2019en sort bien gr\u00e2ce \u00e0 l\u2019excellente r\u00e9putation de la galerie et la mobilisation de la communaut\u00e9 noire, il souhaiterait revoir tr\u00e8s rapidement son mod\u00e8le d\u2019affaires.\r\n\r\nIl rappelle que les entreprises culturelles de cette nature sont tr\u00e8s fragiles et sont tributaires des financements\u00a0 \u00ab\u00a0en l\u2019espace de quelques instants, on peut tout perdre, les milliers de dollars investis et le travail de toute une vie. Cela ne se reproduira plus\u00a0\u00bb rajoute t-il.\r\n\r\nSouhaitons une longue vie \u00e0 l\u2019Espace Mashagalusa situ\u00e9 au 533 Rue Ontario E, Montr\u00e9al, QC H2L 1N8. Vous pouvez continuer \u00e0 soutenir en envoyant vos dons \u00e0 www.gofundme.com\/sauvons-notre-espace-mushagalusa.\r\n\r\n\r\n\r\n[auto_grid id=\"sauver-guy\"]","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/12\/sauvetage-espace-mushagalusa-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/12\/sauvetage-espace-mushagalusa.jpg","post_excerpt":"Alors qu\u2019il pensait que l\u2019espace Mushagalusa, la galerie d\u2019art africain qu\u2019il a fond\u00e9 et financ\u00e9 sur fonds propres depuis 2014, allait bient\u00f4t mettre la cl\u00e9 sous la porte pour d\u00e9faut de paiement d\u2019un mois et demi de loyer, Guy Mushagalusa Chigoho, a \u00e9t\u00e9 pris surpris par l\u2019\u00e9lan de solidarit\u00e9 qui s\u2019\u00e9tait tiss\u00e9 autour de lui pour sauver la galerie. ","post_date":"1st December 2018, 12:07:38","french_date":"1 d\u00e9cembre 2018, 12:07:38","post_date_gmt":"2018-12-01 17:07:38","comment_count":"0","author_name":"Carole DA SILVA","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/lespace-mushagalusa-ne-fermera-pas-ses-portes\/"},{"id":10011,"title":"Retour imminent d'\u0153uvres d'art pill\u00e9 par la France vers l'Afrique","content":"Pendant des si\u00e8cles la France, et autres colonisateurs de m\u00eame acabit, se sont enorgueilli avec des \u0153uvres d'arts pill\u00e9s sur le continent noir. Apr\u00e8s un rapport sur ce rapt \u00e9tatique g\u00e9n\u00e9rationnel et de constantes r\u00e9clamations de chefs d'\u00e9tats africains \u00e0 cet \u00e9gard, certains de ses tr\u00e9sors seront enfin restitu\u00e9s \u00e0 leurs propri\u00e9taires.\r\n\r\nEn novembre 2017, lors de son discours \u00e0 Ouagadougou au Burkina Faso, le Pr\u00e9sident fran\u00e7ais qui c\u00e9l\u00e9brera son 41e anniversaire le 21 d\u00e9cembre, affirmait : \u00abD'ici cinq ans, je veux que les conditions soient r\u00e9unies pour un retour du patrimoine africain \u00e0 l'Afrique.\u00a0\u00bb Vendredi, le 23 novembre 2018, le Pr\u00e9sident Emmanuel Macron annon\u00e7ait une restitution de 26 \u0153uvres r\u00e9clam\u00e9es ant\u00e9rieurement officiellement par le B\u00e9nin.\r\n\r\nTous le savent, et ils s'en vantent m\u00eame, les mus\u00e9es fran\u00e7ais ont amoncel\u00e9 les tr\u00e9sors du continent noir pendant des si\u00e8cles. Impun\u00e9ment. Le rapport de l'historienne B\u00e9n\u00e9dicte Savoy (France) et l\u2019\u00e9crivain s\u00e9n\u00e9galais Felwine Sarr (Afrique), rendu public il y a quelques jours, concluait au \u00ab\u00a0retour d\u00e9finitif et sans condition d\u2019objets du patrimoine sur le continent africain. \u00bb\r\n\r\n\r\n\r\nDes dizaines de milliers d'objets d'art africains devraient, selon le rapport command\u00e9 par Emmanuel Macron, retrouver le chemin du retour. Le rapport \u00ab sur la restitution du patrimoine culturel africain\u00a0\u00bb recommande une modification de la l\u00e9gislation fran\u00e7aise pour autoriser la restitution d\u2019\u0153uvres culturelles en Afrique.\r\n\r\nOn ignore \u00e0 quel point la France, la Grande-Bretagne et l\u2019Allemagne ont pill\u00e9 l\u2019Afrique de ses artefacts pendant le colonialisme, mais selon le rapport, environ 90\u00a0% du patrimoine culturel de l\u2019Afrique se trouvent actuellement hors du continent.\r\n\r\nFelwine Sarr \u00e9galement \u00e9conomiste commente: L\u2019Afrique subsaharienne est un cas d\u2019\u00e9cole: elle est la r\u00e9gion du monde qui conna\u00eet la plus grande expropriation de son patrimoine.\r\n\r\nMais 26 \u0153uvres, c'est tr\u00e8s loin des pr\u00e8s des 5000 articles (tr\u00f4nes, sceptres, gravures) revendiqu\u00e9s par le B\u00e9nin en juillet 2016. Ce n'est qu'un d\u00e9but, car selon B\u00e9n\u00e9dicte Savoy \u00ab\u00a0Au seul Mus\u00e9e du Quai Branly-Jacques Chirac sont conserv\u00e9es 70 000 pi\u00e8ces venues en France depuis l\u2019Afrique subsaharienne depuis le milieu du XIXe si\u00e8cle. \u00bb\r\n\r\nUne v\u00e9ritable boite de Pandore mus\u00e9ale vient donc de s'ouvrir puisque jusqu'ici, la l\u00e9gislation protectrice fran\u00e7aise lui permettait de conserver sur son territoire des tr\u00e9sors culturels issus du monde entier, mal acquis ou non. Le principe d\u2019inali\u00e9nabilit\u00e9 des collections publiques garanti par le droit fran\u00e7ais bloque a priori toute restitution. C'est derri\u00e8re ces dispositions institu\u00e9es aux 16e si\u00e8cles que l'ex-Pr\u00e9sident Fran\u00e7ois Hollande s'\u00e9tait r\u00e9fugi\u00e9 pour \u00e9mettre une fin de non-recevoir \u00e0 la r\u00e9clamation officielle du B\u00e9nin de juillet 2016, estimant que ces biens culturels \u00e9taient soumis aux principes d\u2019insaisissabilit\u00e9 de la France.\r\n\r\nDevant ce r\u00e9\u00e9quilibrage, cette restitution \u00e9minente, le peuple b\u00e9ninois d\u00e9valis\u00e9, selon Ir\u00e9n\u00e9e Zevounou, ambassadeur du B\u00e9nin aupr\u00e8s de l'UNESCO, de pr\u00e8s de 90\u00a0% de leurs objets patrimoniaux, annonce avec n\u00e9cessit\u00e9 la mise en chantier de trois mus\u00e9es en plus d'une mise en place par le Pr\u00e9sident Patrice Talon d'une commission qui r\u00e9fl\u00e9chira sur l'avenir de ces \u0153uvres inestimables.\r\n\r\nLe S\u00e9n\u00e9gal se pr\u00e9pare aussi activement \u00e0 r\u00e9cup\u00e9rer des \u0153uvres de son patrimoine culturel au travers de cette nouvelle politique initi\u00e9e par le gouvernement d'Emmanuel Macron.\r\n\r\nDu cot\u00e9 de l'Allemagne, il s\u2019est efforc\u00e9e de restituer les \u0153uvres saisies par les nazis. En mai, l\u2019organisme qui coordonne cet effort, la German Lost Art Foundation, a annonc\u00e9 le lancement d\u2019un programme de recherche sur la provenance des objets culturels rassembl\u00e9s au cours de son pass\u00e9 colonial.\r\n\r\nLe rapport pourrait aussi inspirer d\u2019autres anciennes puissances coloniales \u00e0 consid\u00e9rer la provenance de leurs propres collections mus\u00e9ale. En 1897 dans l'actuel Nigeria, les troupes britanniques ont d\u00e9truit une grande partie du Palais Royal du Royaume du B\u00e9nin, br\u00fbl\u00e9 le palais royal et pill\u00e9 4 000 \u0153uvres d'art, y compris d'\u00e9l\u00e9gantes t\u00eates en laiton et des bronzes du B\u00e9nin. 200 d'entre elles ont \u00e9t\u00e9 remises au British Museum \u00e0 Londres, tandis que le reste a \u00e9t\u00e9 r\u00e9parti dans plusieurs mus\u00e9es de l'Empire britannique.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/11\/arts-restitutions-france-benin-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/11\/arts-restitutions-france-benin.jpg","post_excerpt":"On ignore \u00e0 quel point la France, la Grande-Bretagne et l\u2019Allemagne ont pill\u00e9 l\u2019Afrique de ses artefacts pendant le colonialisme, mais selon le rapport, environ 90 % du patrimoine culturel de l\u2019Afrique se trouvent actuellement hors du continent.","post_date":"25th November 2018, 19:52:45","french_date":"25 novembre 2018, 19:52:45","post_date_gmt":"2018-11-26 00:52:45","comment_count":"0","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/retour-imminent-doeuvres-dart-pille-par-la-france-vers-afrique\/"},{"id":10001,"title":"Salon du Livre de Montr\u00e9al 2018. Diversifi\u00e9? Un point de vue.","content":"Le Salon du Livre de Montr\u00e9al est la Mecque de\u00a0 la litt\u00e9rature pour les inconditionnelles de la lecture. Une \u00ab\u00a0organisation phare dans le monde de l'\u00e9dition francophone en Am\u00e9rique du Nord\u00bb comme le veut le Salon sur le web.\r\n\r\nL'\u00e9dition 2017, la 40e manifestation du Salon, a r\u00e9uni plus de 2000 auteurs. Alors quelle est la r\u00e9elle place offerte \u00e0 l'\u00e9clatante diversit\u00e9 au sein de cette institution en 2018? Ouvert du 14 au 19 novembre 2018, nous avons sillonn\u00e9 les innombrables all\u00e9es du \u00a0Salon du Livre de Montr\u00e9al \u00e0 la Place Bonaventure pour nous en faire une id\u00e9e plus pr\u00e9cise.\r\n\r\n\u00c0 notre grande surprise, d\u00e8s nos premiers pas dans cet oc\u00e9an de livres propos\u00e9s par des libraires, des \u00e9diteurs, des auteurs et de biblioth\u00e9caires passionn\u00e9s, notre \u0153il accueillait avec plaisir la vision de la maison d'\u00e9dition M\u00e9moire d'Encrier. M\u00e9moire d'Encrier regroupe un noyau dur d'auteurs issus de la marge.\r\n\r\n\r\n\r\nAu kiosque de M\u00e9moire d'Encrier, une souriante Lorrie Jean-Louis r\u00e9pondait \u00e0 notre question sur la diversit\u00e9 du Salon: \u00ab\u00a0A M\u00e9moire d'Encrier on pousse beaucoup pour que les auteurs, dits de la diversit\u00e9, ressortent. Ce sont des voix qu'on ne connait pas, que l'on n\u2019entend pas dans le Qu\u00e9bec actuel.\u00bb\r\n\r\nL'Encre Noir (Pallina Michelot): Est-ce important? \r\n\r\nLorrie Jean-Louis\u00a0: C'est essentiel. C'est plus qu'important. On est pr\u00e9sentement au Salon du Livre de Montr\u00e9al, le livre est l'objet m\u00eame qui porte la voix de tous et de chacun. Il faut des voix qui ne riment pas avec l'ordre social, des voix de gens qui sont dans la marge, des gens qui ont autre chose \u00e0 dire,\u00a0 c'est essentiel. Parce que, sinon, on a une repr\u00e9sentation du monde qui est fauss\u00e9e.\r\n\r\nCe visage falsifi\u00e9 de notre soci\u00e9t\u00e9 par livres impos\u00e9s se d\u00e9voile incontestablement lorsqu'on apprend que pour la premi\u00e8re fois depuis les 41 ans qu'existe le Salon du Livre de Montr\u00e9al, qui a toujours lieu dans cette ville construite sur des terres am\u00e9rindiennes il y a environ 500 ans, pour une premi\u00e8re fois une auteure des premi\u00e8res nations, Jos\u00e9phine Bacon y est invit\u00e9, tandis que depuis plus d'un si\u00e8cle, les peuples autochtones, vivant \u00e0 l'int\u00e9rieur ou en p\u00e9riph\u00e9rie de Montr\u00e9al, \u00a0souffrent des profonds traumatismes inflig\u00e9s entre autres par leur \u00e9vang\u00e9lisation forc\u00e9e.\r\n\r\nPour celles et ceux qui veulent lire Black, ils peuvent se r\u00e9unir \u00e0 une extr\u00e9mit\u00e9 du salon, dans le coin, c'est le cas de la dire, \u00ab\u00a0Diversit\u00e9\u00bb, \u00e0 bien \u00e9t\u00e9 am\u00e9nag\u00e9 au Salon du Livre de Montr\u00e9al 2018, en marge des autres kiosques centraux. Mireille Frenette de la librairie Zone Libre, responsable de cet espace nous explique sa d\u00e9marche\u00a0: \u00ab\u00a0Le th\u00e8me qu'on devait suivre est les voix de la r\u00e9sistance. On avait d\u00e9j\u00e0 fait l'ann\u00e9e pass\u00e9e le m\u00eame exercice au Salon du Livre avec un th\u00e8me qui \u00e9tait les \u00e9crivains contre le racisme. J'avais d\u00e9j\u00e0 donc une petite s\u00e9lection \u00e9tablie de choses qui avaient bien fonctionn\u00e9 et aussi j'ai \u00e9t\u00e9 voir ce qui \u00e9tait sorti de nouveau. J'ai essay\u00e9 d'\u00e9tablir les th\u00e8mes en fonction des \u00e9v\u00e9nements qui ont lieu \u00e0 l'Espace de la diversit\u00e9.\u00a0\u00bb\r\n\r\n\u00c0 19h30, en hommage \u00e0 la diversit\u00e9, on y offrait un spectacle \u00ab\u00a0Exister c'est r\u00e9sister\u00a0\u00bb. Yara El-Ghadban pr\u00e9sidente de l'Espace de la diversit\u00e9 a trouv\u00e9 convenable d'introduire dans ce court spectacle d'une heure des gens que l'on peut qualifier de \"non issue de la diversit\u00e9\", \u00a0comme le com\u00e9dien de Moncton Gabriel Robichaud, Isabelle St-Pierre \u00a0ou la Montr\u00e9alaise Marie-Paule Grimaldi. \u00ab\u00a0 Il y a une id\u00e9e que la diversit\u00e9 doit \u00eatre n\u00e9cessairement les personnes racis\u00e9es.\" avance Yara El-Ghadban. Puis, elle poursuit: \u00a0\"Mais en fait, ce qui m'int\u00e9resse c'est faire entrer en dialogue les personnes racis\u00e9e, marginalis\u00e9es et souvent invisibilis\u00e9es, ou ghetto\u00efs\u00e9es avec d'autres personnes qui ont d'autres exp\u00e9riences. \u00bb conclut Yara El-Ghadban devant l'\u00e9tonnement que pourrait provoquer son choix d'artistes diversifi\u00e9s.\r\n\r\n\r\n\r\nHormis ces deux ilots impos\u00e9s, les centaines d'autres kiosques n'ont rien de particulier \u00e0 offrir \u00e0 un public cosmopolite. On peut cependant remarquer le penchant marqu\u00e9 pour le personnage de Nelson Mandela par plusieurs libraires. D\u00e9clin\u00e9 en BD ou en biographie, cette figure c\u00e9l\u00e8bre semble faire l'unanimit\u00e9 des biens pensants qui s'affranchissent ainsi d'une repr\u00e9sentativit\u00e9 douteuse au sein de leur marchandise.\r\n\r\nOn a bien r\u00e9ussi \u00e0 d\u00e9nicher un auteur Noir dans l'immensit\u00e9 du Salon du Livre de Montr\u00e9al 2018. N\u00e9 \u00e0 Paris, d'origine martiniquaise, Frank Sylvestre semblait bien heureux d'y pr\u00e9senter son dernier-n\u00e9 d'octobre 2018, Histoires Slamm\u00e9s, publi\u00e9 chez Plan\u00e8te Rebelle. \"Histoires slamm\u00e9s est le r\u00e9sultat d'une r\u00e9flexion d'un parcours. Je me suis retourn\u00e9, j'ai regard\u00e9 ce qu'il y a eu derri\u00e8re moi, que ce soit personnelle ou plus large, j'ai \u00e9crit des textes sur ce que j'ai pu capter. Je les ai mis en musique. \" En \u00a0plus du livre, son premier pour adultes, l'\u0153uvre contient un cd que l'ont peut \u00e9couter. Questionn\u00e9 sur la diversit\u00e9 chez les libraires, l'auteur-com\u00e9dien, friand de l'auteur martiniquais Patrick Chamoiseau, affirme avec lucidit\u00e9 ne pas \u00eatre certain de voir cela de son vivant.\r\n\r\nIl faut mentionner la pr\u00e9sence particuli\u00e8re \u00a0de l'\u00e9diteur Pathfinder. Ce petit kiosque avait des allures des kiosques de livres qui occupent les espaces touristiques \u00e0 la Havane, \u00e0 Cuba. Les couvertures des livres acclamaient \u00a0des personnages r\u00e9volutionnaires noirs mythiques, ceux\u00a0 qui ont men\u00e9 les ind\u00e9pendances \u00a0africaines, ou \u00e9veill\u00e9 ant\u00e9rieurement la conscience noire, tout cela teint\u00e9 d'id\u00e9ologie communiste de l'\u00e9poque. Sankara, Lumumba, Castro, X, y \u00e9taient tous \u00e0 l'honneur.\r\n\r\nLa pr\u00e9sence attendue de l'auteur ha\u00eftien Dany Laferri\u00e8re, samedi le 17 novembre pour une session de d\u00e9dicace maquillera astucieusement, le manque de diversit\u00e9 dans les assises du \u00a0Salon du Livre de Montr\u00e9al. Les m\u00e9dias de masse se l'arracheront et d\u00e9clineront sa pr\u00e9sence en une centaine de papiers imag\u00e9s \u00e0 leur avantage qui serviront tous de paravent \u00e0 leur perp\u00e9tuel d\u00e9nigrement de la r\u00e9elle diversit\u00e9 que symbolise Montr\u00e9al.\r\n\r\n\r\n\r\n[auto_grid id=\"salon-livre-mtl-2018\"]","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/11\/coin-diversite-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2018\/11\/coin-diversite.jpg","post_excerpt":"Quelle est la place offerte \u00e0 l'\u00e9clatante diversit\u00e9 au sien du Salon du Livre de Montr\u00e9al 2018? Ouvert du 14 au 19 novembre 2018, nous avons sillonn\u00e9 les innombrables all\u00e9es du Salon du Livre de Montr\u00e9al \u00e0 la Place Bonaventure pour nous en faire une id\u00e9e plus pr\u00e9cise.","post_date":"15th November 2018, 21:00:38","french_date":"15 novembre 2018, 21:00:38","post_date_gmt":"2018-11-16 02:00:38","comment_count":"0","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/salon-du-livre-de-montreal-2018-diversifie-un-point-de-vue\/"}]