[{"id":9056,"title":"F\u00eate du Qu\u00e9bec 2017: un hommage \u00e0 l'esclavage?","content":"Au Qu\u00e9bec, chaque ann\u00e9e, au 24 juin, les Qu\u00e9b\u00e9cois c\u00e9l\u00e8brent leur identit\u00e9 au fameux d\u00e9fil\u00e9 de la Saint-Jean. D'ann\u00e9e en ann\u00e9e, la carte inclusive y est jou\u00e9e de la part des organisateurs pour y faire scintiller un semblant de bonheur collectif total pour une f\u00eate qui fut prise en otage par un parti politique \u00e0 la diversit\u00e9 bien douteuse.\r\n\r\nChassez le naturel et il revient au galop dit la maxime. Malgr\u00e9 tous les efforts mis pour camoufler un malaise ethnique intemporellement moul\u00e9 au d\u00e9fil\u00e9 de la Saint-Jean Baptiste sur l'ile montr\u00e9alaise, la mouture 2017 en a surpris plus qu'un.\r\n\r\n\r\n\r\nUn char all\u00e9gorique ayant pour th\u00e8me l'Histoire du Qu\u00e9bec, le tout premier du cort\u00e8ge, fut tir\u00e9 \u00e0 jus de bras par des Noirs, en habit visuellement sali, sinon crasseux, entour\u00e9 d'une trentaine de Blancs en immacul\u00e9s v\u00eatements d'une blancheur impeccable, combl\u00e9s, satisfaits, festoyant leur journ\u00e9e anniversaire de gestes jubilatoires et de chants joyeux.\r\n\r\nLa seule joie des Noirs, ou plut\u00f4t les trois Noirs et ce qui pourrait \u00eatre un Latino ou un Arabe, \u00e9tait, sous un soleil de plomb, de faire avancer, pas \u00e0 pas, le char all\u00e9gorique o\u00f9 s'\u00e9poumonait la staracademicienne Annie Villeneuve, symbole local de la convergence \u00a0Quebecor Media, d'o\u00f9 le PDG n\u2019est nul autre que l'ex-chef du Parti Qu\u00e9b\u00e9cois, parti politique phare de l'identit\u00e9 qu\u00e9b\u00e9coise, les fameux usurpateurs de la f\u00eate Nationale.\r\n\r\nLa vision scandaleuse a soulev\u00e9 un toll\u00e9 sur les r\u00e9seaux sociaux. Les Montr\u00e9alais de toutes origines se sont montr\u00e9s indign\u00e9s contre une telle repr\u00e9sentation. Les organisateurs du d\u00e9fil\u00e9 ont eu t\u00f4t fait de t\u00e9moigner leur incompr\u00e9hension de face l'outrage.\r\n\r\nMaxime Laporte pr\u00e9sident du comit\u00e9 organisateur ose: \u00ab\u00a0Jamais le d\u00e9fil\u00e9 n'a autant repr\u00e9sent\u00e9 dignement la diversit\u00e9 qu\u00e9b\u00e9coise.\u00bb Pour ensuite pr\u00e9ciser que les \u00e9l\u00e8ves de l'\u00e9cole Louis-Joseph Papineau, une \u00e9cole secondaire situ\u00e9e dans le quartier Saint-Michel, un quartier multiethnique de l'ile Montr\u00e9al qui tr\u00f4ne parmi les plus d\u00e9favoris\u00e9s avec Montr\u00e9al-Nord, Parc-Extension et Hochelaga, ont \u00e9t\u00e9 opt\u00e9 pour servir de propulsion aux voitures de la parade.\r\n\r\nDans cette \u00e9cole au v\u00e9cu tr\u00e8s difficile, 22\u00a0% des \u00e9l\u00e8ves ont le cr\u00e9ole comme langue maternelle, 22\u00a0% l'espagnol. Peu de Qu\u00e9b\u00e9cois dits \u00ab\u00a0de souche\u00a0\u00bb fr\u00e9quentent l'institution ouverte \u00e0 l'immigration. Ceci \u00e9tant, pour M. Laporte, sur les ondes de la t\u00e9l\u00e9vision d'\u00e9tat, en r\u00e9ponse aux Noirs habill\u00e9s en gens tout frais descendus d'un n\u00e9grier\u00a0: \u00a0\u00ab\u00a0C'est un parfait hasard que \u00e7a \u00e9t\u00e9 des gens de couleur noir qui se sont trouv\u00e9 \u00e0 pousser le char en question.\u00a0\u00bb...\r\n\r\nAutre fait int\u00e9ressant, le personnage de Louis-Joseph Papineau, les c\u00e9l\u00e9brations de la Saint-Jean Baptiste (la f\u00eate du Qu\u00e9bec) et la communaut\u00e9 noir. M. Papineau fut un avocat n\u00e9 \u00e0 Montr\u00e9al en 1786, mort en 1871. Bien qu'encens\u00e9 dans les livres d'histoire pour son fort patriotisme envers le Qu\u00e9bec francophone blanc et son aversion du British-Canadian, Louis-Joseph Papineau fut un fervent raciste qui a ouvertement plaid\u00e9 pour la continuation de l'esclavage dans la ville de Montr\u00e9al. Oui, il y a eu esclavage des Noirs et Am\u00e9rindiens au Qu\u00e9bec et Louis-Joseph Papineau voulait que la province prenne exemple sur les impitoyables \u00e9tats du sud des \u00c9tats-Unis dans leurs relations avec les afro-descendants. Le patriote prit donc publiquement position contre la Proclamation d'\u00e9mancipation institu\u00e9e par Abraham Lincoln le 1er janvier 1863.\r\n\r\nMais en y pensant bien, peut-\u00eatre que le char all\u00e9gorique \u00e0 la t\u00eate du d\u00e9fil\u00e9 2017 de la Saint-Jean, un char qui devait \u00e9voquer l'Histoire du Qu\u00e9bec, peut-\u00eatre n'\u00e9tait-il qu'un hommage \u00e0 Louis-Joseph Papineau? Une incarnation toujours bien vivante du nationalisme qu\u00e9b\u00e9cois.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/saint-jean-noirs-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/saint-jean-noirs.jpg","post_excerpt":"Malgr\u00e9 tous les efforts mis pour camoufler un malaise ethnique toujours coll\u00e9 au d\u00e9fil\u00e9 de la Saint-Jean Baptiste \u00e0 Montr\u00e9al, un char tir\u00e9 par des Noirs en a surpris plusieurs","post_date":"25th June 2017, 03:53:07","french_date":"25 juin 2017, 03:53:07","post_date_gmt":"2017-06-25 07:53:07","comment_count":"22","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/defile-montreal-saint-jean-2017\/"},{"id":9040,"title":"Le Noir face au christianisme: un schisme socioculturel","content":"C\u2019est au XIX \u00e8me\u00a0 si\u00e8cle, pendant le d\u00e9ferlement colonial que le christianisme s\u2019est largement implant\u00e9 en Afrique noire. Asseoir cette nouvelle religion ne se faisait pas sans impacts psychologiques, voire une crise identitaire pour le N\u00e8gre converti.\r\n\r\nLa religion est un trait principal du peuple africain. Elle constitue le creuset o\u00f9 s\u2019entrem\u00ealent son patrimoine id\u00e9ologique et ses manifestations sentimentales. Avec l\u2019av\u00e8nement du christianisme, des apports occidentaux rattach\u00e9s \u00e0 cette religion apparaissent pour envahir cet apanage socioculturel. La diffusion du christianisme, tel qu\u2019elle a \u00e9t\u00e9 faite par des m\u00e9thodes souvent impr\u00e9gn\u00e9es d\u2019occidentalisme, \u00e9tait un \u00e9l\u00e9ment de d\u00e9stabilisation des structures sociales traditionnelles.\r\n\r\n\r\n\r\nLes pr\u00e9jug\u00e9s avec lesquels arrivaient les missionnaires, leurs pratiques souvent loin de compatibilit\u00e9 avec la mentalit\u00e9 indig\u00e8ne provoqu\u00e8rent des probl\u00e8mes d\u2019adaptation des Noirs avec la nouvelle religion. De l\u00e0 r\u00e9sulte le probl\u00e8me d\u2019une crise identitaire du n\u00e8gre chr\u00e9tien. Intol\u00e9rant \u00e0 l\u2019\u00e9gard de l\u2019h\u00e9ritage animiste ancestral qui fait partie int\u00e9grante de la culture africaine, la nouvelle religion plonge les nouveaux convertis\u00a0 dans la crise identitaire. L\u2019Africain\u00a0 ne cesse de se demander comment devenir chr\u00e9tien et rester soi-m\u00eame\u00a0:\r\n\r\n\"Le vrai probl\u00e8me para\u00eet \u00eatre le suivant\u00a0: comment l'Africain peut-il, et est-ce possible, se sentir \u00e0 la fois authentiquement africain, c'est-\u00e0-dire assumant pleinement l'h\u00e9ritage culturel du n\u00e9gro-africain dans ce qu\u2019il a d'essentiel, et authentiquement chr\u00e9tien ou musulman c'est-\u00e0-dire en vivant r\u00e9ellement le message \u00e9vang\u00e9lique ou coranique? N'est-ce pas l\u00e0 le vrai dilemme existentiel de nous autres, n\u00e9gro-africain, et le drame que d'aucuns intellectuels convertis au Christianisme ou \u00e0 l'Islam vivent par moment, en ces heures, des crises de conscience, o\u00f9 l\u2019on se sent mal \u00e0 l'aise, voire quelque peu honteux sinon coupable de renier le patrimoine ancestral en changeant de mentalit\u00e9 pour \u00e9pouser une culture autre.\"\r\n- Maurice Ahanhazo. Religion, Cultures et Politique en Afrique noire, Paris, Ed. ECONOMICA, 1981\r\n\r\nPour maintenir un \u00e9quilibre culturel et religieux, il existait des cas o\u00f9 des Noirs convertis pratiquaient une duplicit\u00e9, autrement dit, avoir la foi chr\u00e9tienne et garder les croyances et les pratiques animistes. On se permet de dire ici que bon nombre de chr\u00e9tiens africains sont, en v\u00e9rit\u00e9, des animistes chr\u00e9tiens. Nous pouvons avancer que les missionnaires avaient en quelque sorte leur part de responsabilit\u00e9 dans l\u2019\u00e9bauche de la crise identitaire du N\u00e8gre. En effet, pour implanter la nouvelle religion dans le continent noir, l\u2019\u00c9glise avait contribu\u00e9, volontairement ou involontairement, \u00e0 la destruction des traditions et coutumes indig\u00e8nes\u00a0: polygamie, pratiques magiques, rites fun\u00e9raires, rites d\u2019initiation ou excision; tout est consid\u00e9r\u00e9 comme primitif ou satanique et, par cons\u00e9quent, il est condamn\u00e9 \u00e0 l\u2019an\u00e9antissement.\r\n\r\nSi, toutefois elle trouve son compte dans certains usages et m\u0153urs, l\u2019\u00c9glise en profite pour se montrer tol\u00e9rante vis-\u00e0-vis de la tradition indig\u00e8ne\u00a0: en somme, pour qu\u2019une civilisation pa\u00efenne devienne chr\u00e9tienne, il faut d\u00e9celer ce qui en elle doit vivre et ce qui s\u2019ach\u00e8vera dans l\u2019\u00c9vangile.\r\n\r\nL\u2019appr\u00e9ciation des missionnaires d\u00e9cide donc du sort des m\u0153urs et des usages indig\u00e8nes. C\u2019est une v\u00e9ritable illusion de penser que les Occidentaux, et en particulier les missionnaires, pouvaient imposer int\u00e9gralement leur civilisation. Une civilisation ne se transf\u00e8re pas.\r\n\r\nC\u2019est un ensemble de composants cognitifs, intellectuels, organisationnels et m\u00eame techniques qui ont besoin d\u2019une longue gestation pour se concr\u00e9tiser et non seulement d\u2019un heurt intermittent comme c\u2019est le cas de la colonisation. Certes, la culture indig\u00e8ne \u00e9tait masqu\u00e9e ou plut\u00f4t asphyxi\u00e9e\u00a0par des contraintes politiques, \u00e9conomiques ainsi que par le modernisme; cependant, elle persistait, mais de quelle fa\u00e7on\u00a0: Elle \u00e9tait agonisante. Favoris\u00e9s par la protection coloniale et l\u2019appui financier et logistique de son administration, les missionnaires exer\u00e7aient dans un contexte dichotomique\u00a0: coop\u00e9rer avec les dominants et \u00e9vang\u00e9liser les domin\u00e9s.\r\n\r\nLa scl\u00e9rose de la culture du peuple asservi laisse l\u2019indig\u00e8ne dans un vide culturel et devient ainsi un d\u00e9racin\u00e9 \u00e0 la recherche de son identit\u00e9 culturelle telle une \u00e9pave \u00e0 la merci des vagues et des courants. Appr\u00e9ciant la m\u00e9taphore de G. MOSMANS\u00a0:\r\n\r\n\"Devant l\u2019effondrement de toutes les valeurs traditionnelles qui donnaient un sens \u00e0 la vie, qu\u2019allait devenir l\u2019Africain? \u2013 Un d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9 errant \u00e0 la recherche de son \u00e2me perdue, une \u00e9pave que le hasard des vagues et des courants allait ballotter \u00e0 son gr\u00e9. Ces courants avaient noms\u00a0: religion, politique, civilisation. La religion chr\u00e9tienne fut une d\u00e9sillusion, la politique, une imposture.\"\r\n- MOSMANS,\u00a0 Guy. L\u2019Eglise \u00e0 l\u2019heure de l\u2019Afrique, Tournai, Ed. Casterman, 1961.\u00a0 p.95\r\n\r\nDes fables comme \u00ab\u00a0mission civilisatrice\u00bb et de \u00ab\u00a0sauvagerie des noirs\u00a0\u00bb n\u2019\u00e9taient qu\u2019alibis pour justifier le colonialisme. En r\u00e9alit\u00e9, l\u2019administration coloniale \u0153uvrait pour mettre le N\u00e8gre en situation de d\u00e9pendance. Cette d\u00e9pendance saisit tellement le N\u00e8gre jusqu\u2019\u00e0 cr\u00e9er chez lui des conflits psychologiques ou ce que Mosmans appelle le complexe de d\u00e9pendance. \u00c0 lui encore la parole\u00a0:\r\n\r\n\"La colonisation n\u2019a \u00e9t\u00e9 possible que parce que le \u00ab\u00a0sauvage\u00a0\u00bb \u00e0 coloniser \u00e9tait affect\u00e9 d\u2019un complexe de d\u00e9pendance \/...\/ Si complexe de d\u00e9pendance il y a, il est cons\u00e9quent et non ant\u00e9c\u00e9dent \u00e0 la colonisation. A leurs yeux, l\u2019aspect le plus tragique de la colonisation c\u2019est pr\u00e9cis\u00e9ment la blessure profonde qu\u2019elle cause dans la spontan\u00e9it\u00e9 de la libert\u00e9 humaine, la mutilation qu\u2019elle fait subir \u00e0 l\u2019auto d\u00e9termination, \u00e0 l\u2019esprit d\u2019initiative qui caract\u00e9rise l\u2019homme, en faisant de lui un acquiescement inconditionn\u00e9 \u00e0 une autorit\u00e9 qui le brime.\"\r\n- MOSMANS,\u00a0 Guy. L\u2019Eglise \u00e0 l\u2019heure de l\u2019Afrique, p. 91\r\n\r\n\r\nIci, il est l\u00e9gitime de se demander o\u00f9 sont pass\u00e9s les m\u00e9canismes organisant la civilisation ancestrale\u00a0avant l\u2019arriv\u00e9e des missionnaires. La r\u00e9ponse \u00e0 cette question passe d\u2019abord par admettre la sup\u00e9riorit\u00e9 de la civilisation occidentale avec son syst\u00e8me organisationnel, intellectuelle et technique. Les m\u00e9canismes de la civilisation indig\u00e8nes, autrefois dynamiques, se trouvaient, dans la situation coloniale, broy\u00e9e par la mise en place des organismes coloniaux. Cette agonie, cette inertie, \u00e9tait caract\u00e9ristique de toutes les soci\u00e9t\u00e9s colonis\u00e9es qu\u2019elles soient en Afrique noire, en Afrique du Nord ou en Asie. Le d\u00e9chirement identitaire des Noirs\u00a0 servait \u00e0 merveille la cause missionnaire. Sous un voile bienveillant, l\u2019\u00e9glise recueille \u00e0 bras ouverts un \u00eatre d\u00e9chir\u00e9 et en discorde avec soi-m\u00eame.\r\n\r\nEntre un malaise ressenti par le Noir devant les instructions de la nouvelle religion et l\u2019h\u00e9g\u00e9monie de certains missionnaires, la non-compr\u00e9hension r\u00e9gnait entre les deux c\u00f4t\u00e9s. La distance \u00e9tait grande entre les bergers missionnaires et leurs brebis.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/noir-et-christianisme-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/noir-et-christianisme.jpg","post_excerpt":"C\u2019est au 19e si\u00e8cle, pendant le d\u00e9ferlement colonial que le christianisme s\u2019est largement implant\u00e9 en Afrique noire. Asseoir cette nouvelle religion ne se faisait pas sans impacts psychologiques, voire une crise identitaire pour le N\u00e8gre converti.","post_date":"20th June 2017, 01:57:22","french_date":"20 juin 2017, 01:57:22","post_date_gmt":"2017-06-20 05:57:22","comment_count":"20","author_name":"Adil Goumma","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/le-noir-face-au-christianisme-un-schisme-socioculturel\/"},{"id":9027,"title":"Esclavage et nouvel esclavagisme","content":"L\u2019homme est un loup pour l\u2019homme. C\u2019est la citation qui me semble la plus proche de la vilenie et du cynisme de l\u2019homme envers son cong\u00e9n\u00e8re. Je dis proche car le philosophe anglais Thomas HOBBES, en pensant \u00e0 cette m\u00e9taphore, n\u2019avait certainement pas imagin\u00e9 que l\u2019homme serait beaucoup plus cruel que le carnivore. L\u2019exploitation de l\u2019homme par l\u2019homme est une ignominie qui existe depuis que le monde est monde et dont les m\u00e9thodes \u00e9voluent et s\u2019aggravent au fil du temps.\r\n\r\n\r\n\r\nVers la fin du XVe, si\u00e8cle l\u2019histoire allait conna\u00eetre un ph\u00e9nom\u00e8ne traumatisant sans pr\u00e9c\u00e9dent. Il s\u2019agit de la traite n\u00e9gri\u00e8re. Des commer\u00e7ants, des concessionnaires et des administrateurs \u00e9taient arriv\u00e9s aux c\u00f4tes africaines \u00e0 la recherche d\u2019hommes valides et de jeunes femmes pour en faire des esclaves. Ces derniers furent transport\u00e9s sur la c\u00f4te occidentale. Il faudrait signaler \u00e0 ce propos que les pays de la p\u00e9ninsule ib\u00e9rique \u00e9taient les premiers \u00e0 pratiquer la traite n\u00e9gri\u00e8re.\r\n\r\nPlus tard, vers la fin du XVIe si\u00e8cle, la France, la Hollande, la Grande-Bretagne ou encore le Danemark entraient en concurrence dans le commerce des esclaves. \u00c0 cette \u00e9poque des grandes conqu\u00eates maritimes, des armateurs avaient l\u2019id\u00e9e de transporter les N\u00e8gres vers l\u2019Am\u00e9rique pour les vendre ou les \u00e9changer contre des produits.\r\n\r\nC\u2019est le d\u00e9but du commerce triangulaire : expression d\u00e9signant le processus d\u2019\u00e9change et de commerce entre la France, l'Afrique et les Antilles. Des bateaux partaient de l\u2019Hexagone, ils embarquaient des marchandises de toutes sortes : verroteries, des armes, des bijoux\u2026 etc. Arriv\u00e9s en Afrique, au S\u00e9n\u00e9gal le plus souvent, les n\u00e9griers \u00e9changeaient leur cargaison contre des esclaves. Le voyage se prolongeait vers les Antilles, o\u00f9 des Noirs \u00e9taient d\u00e9barqu\u00e9s chaque ann\u00e9e en \u00e9change de sucre, de vanille et de diff\u00e9rents produits tropicaux, rapport\u00e9s en France pour y \u00eatre vendus.\r\n\r\nPar ailleurs, on peut dire que l\u2019\u00e8re de la soci\u00e9t\u00e9 marchande commence par la commercialisation des \u00eatres humains; il faudrait \u00eatre na\u00eff pour croire que l\u2019abolition de l\u2019esclavage en Angleterre en 1833 \u00e9tait un acte pur et d\u00e9vou\u00e9. En effet, l'argument \u00e9conomique p\u00e8se beaucoup sur cette d\u00e9cision et on assure que le travail accompli par des hommes libres co\u00fbte finalement moins cher que celui effectu\u00e9 par des esclaves.\r\n\r\nEn plus, la d\u00e9nonciation de la traite n'entra\u00eenait pas syst\u00e9matiquement la mise en place d'une r\u00e9pression effective et le trafic des n\u00e8gres a connu son essor gr\u00e2ce aux multinationales anglaises. De surcro\u00eet, la lutte contre les n\u00e9griers favorisa le d\u00e9veloppement des relations entre les Britanniques et les souverains africains : c\u2019est \u00e9tait un grand pas vers la colonisation de l'Afrique. C\u2019\u00e9tait de l\u2019Histoire.\r\n\r\nActuellement, l\u2019exploitation de l\u2019homme pour l\u2019homme n\u2019a rien perdu de son infamie, seulement elle est tr\u00e8s subtile, trop indiscr\u00e8te pour qu\u2019on en s\u2019aper\u00e7oive. Qui dit capitalisme dit esclavage. L\u2019un des plus grands paradoxes de ce syst\u00e8me est d\u2019appeler \u00e0 la libert\u00e9 tandis qu\u2019il nous tra\u00eene dans un \u00e9tat de d\u00e9pendance et d\u2019assujettissement\u2026 Je ne pourrais jamais me passer de ma tasse de caf\u00e9 matinale, dirait quelqu'un; et du th\u00e9 dirait l\u2019autre ignorant que ces produits n\u2019existaient dans notre soci\u00e9t\u00e9 qu\u2019\u00e0 une \u00e9poque r\u00e9cente : l\u2019\u00e9poque de leur commercialisation en abondance au d\u00e9but du XVIIe si\u00e8cle pour le caf\u00e9 et juste quelques d\u00e9cennies auparavant pour le th\u00e9.\r\n\r\nEt les exemples se multiplient de ces d\u00e9pendants dont l'indisponibilit\u00e9 de certains produits repr\u00e9sente un manque cruel. Le capitalisme marchand adopte une strat\u00e9gie simple: on fait habituer \u00e0 la chose puis on en fait un besoin. On peut illustrer ces propos par les boissons de soda distribu\u00e9es quasi gratuitement jusqu'\u00e0 ce qu'on cr\u00e9e la demande; ou encore le sport, et en l'occurrence le football qui \u00e9tait transmis sur toutes les t\u00e9l\u00e9s pour avoir un plus grand nombre d'accros avant que l'exclusivit\u00e9 ne le fasse passer sur celles des plus payants.\r\n\r\nLes nouveaux esclaves ne sont m\u00eame pas conscients de leurs \u00e9tats de servage dont les cha\u00eenes sont recouvertes de velours et rev\u00eatues de modernit\u00e9.\r\nSi Fran\u00e7ois-Dominique Toussaint Louverture a men\u00e9 son combat pour l'\u00e9mancipation des Noirs, je doute fort qu\u2019un leader puisse lutter contre l\u2019assujettissement des temps modernes par le biais de l\u2019abrutissement. Comment convaincre l\u2019abruti?","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/lesclavage-moderne-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/lesclavage-moderne.jpg","post_excerpt":"Les nouveaux esclaves ne sont m\u00eame pas conscients de leurs \u00e9tats de servage dont les cha\u00eenes sont recouvertes de velours et rev\u00eatues de modernit\u00e9.","post_date":"9th June 2017, 08:53:24","french_date":"9 juin 2017, 08:53:24","post_date_gmt":"2017-06-09 12:53:24","comment_count":"2","author_name":"Adil Goumma","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/esclavage-et-nouvel-esclavagisme\/"},{"id":8996,"title":"Natural Hair Congress Canada 2017: La gloire du cheveu cr\u00e9pu et boucl\u00e9","content":"Quotidiennement des millions de femmes noires \u00e9touffent leurs cheveux naturels sous une perruque, greffe, tissage, lissage et autres ing\u00e9nieux moyens. Cette option qui leur permet d'avoir une apparence plus proche de leurs cons\u0153urs occidentales, est-il symptomatique d'un sentiment de rejet ou est-ce un r\u00e9el choix d\u00e9lib\u00e9r\u00e9?\r\n\r\n\r\n\r\nPour la femme noire, le simple geste d'afficher sa chevelure naturelle semble \u00eatre devenu un geste politique. Le second Natural Hair Congress Canada 2017 (NHCC) tentait \u00e0 r\u00e9pondre \u00e0 ces interrogations et surtout outiller les femmes dans leur cheminent capillaire. Khady, Yves-C\u00e9line et Janelle, les coiffeuses et analystes de boucles chez Inhairitance, organisateur de l'\u00e9v\u00e9nement, offraient gracieusement des conseils et services aux femmes qui le sollicitaient.\r\n\r\nDans le centre-ville de Montr\u00e9al, c'est le 3 et 4 juin 2017 que le Loft Hotel \u00e9tait l'h\u00f4te du congr\u00e8s adress\u00e9 exclusivement aux femmes boucl\u00e9es. Noires, M\u00e9tisses, Maghr\u00e9bines composant naturellement l'essentielle de l'assistance. Tr\u00e8s peu d'hommes y assistaient. Les luxueuses chambres du Loft Hotel furent adroitement travesties en salles de conf\u00e9rences, les espaces communs en aires d'expositions. Un congr\u00e8s tentaculaire pourtant difficile \u00e0 suivre. L'on pouvait facilement se perdre dans ce d\u00e9dale d'\u00e9v\u00e9nements et de kiosques. La richesse et la qualit\u00e9 des exposants et panelistes invit\u00e9s supplantaient par contre cet inconv\u00e9nient.\r\n\r\nPremi\u00e8re journ\u00e9e,\u00a0 le 3 juin 2017, dans la salle de conf\u00e9rence principale, deux mod\u00e9ratrices: D\u00e9borah Cherenfant qu'on a pu rencontrer plus tot cette ann\u00e9e \u00e0 l'exposition Impressions et Shari Okeke; Cinq femmes: Meryem Saci, Myriam Laabadi, Mari\u00e8me Ndiaye, Sahar Saidi et Brenda Sufer allaient tenter d'expliquer, chacune dans sa diversit\u00e9, les d\u00e9fis auxquels font face les femmes qui d\u00e9cident d'exposer leurs cheveux naturellement boucl\u00e9s.\r\n\r\nAu-del\u00e0 de son amour pour ses boucles, les cheveux de Mari\u00e8me Ndiaye envoient un message clair de ses origines dit-elle. Dans le cadre de son travail dans les m\u00e9dias \u00e0 TVA, LCN, \u00e0 VRAK elle choisit de constamment porter ses boucles naturelles. \u00ab\u00a0Plus on\u00a0 va me voir, plus on va reconnaitre que les standards de beaut\u00e9 sont diff\u00e9rents.\u00a0\u00bb Applaudissement. \u00c0 la question, quels conseils donnerais-tu \u00e0 quelqu'un lorsque l'on dit que ce type cheveux est non-professionnels? Elle r\u00e9pond tout bonnement\u00a0: \u00ab Dans la mesure o\u00f9 tu fais ton m\u00e9tier et tu le fais bien, tu es professionnelle. Plus il y aura de professionnelles qui font bien leurs m\u00e9tiers, qui se respectent, qui portent leurs cheveux naturellement, plus ce sera accept\u00e9.\u00bb\r\n\r\nPour Sahar Saidi instigatrice de Love Ur Curls, ne pas lisser ses cheveux, le port de ses boucles naturelles commence d'abord par la pleine acceptation de soi. La chanteuse Meryem Saci qui \u00e9volue \u00e9galement dans le monde de l'immobilier en ajoute: \u00ab\u00a0Il y a une autre r\u00e9alit\u00e9 qui est au-del\u00e0 de nos sentiments d'authenticit\u00e9. Nous sommes des enfants de migrants ou venons de pays colonis\u00e9s. Nous ne sommes pas sur notre terre, pas dans notre syst\u00e8me, pas dans notre culture.\u00bb La native d'Alg\u00e9rie poursuit ainsi\u00a0: \u00ab\u00a0Les standards ne nous promeuvent pas et ils ne sont pas l\u00e0 pour nous rendre la vie plus facile. Je dis que cela doit \u00eatre un ajustement entre pirater le syst\u00e8me et \u00eatre qui l'on est.\u00bb\r\n\r\nDans la foule compos\u00e9e de 99\u00a0% de femmes noires, une intervenante \u00e0 la peau d'\u00e9b\u00e8ne, culmin\u00e9 d'une longue greffe lisse a t\u00f4t fait de prendre le micro pour soutenir son opposition. \u00c9tayant son histoire aux gens pr\u00e9sents, \u00a0cette femme d'affaires communiqua que depuis des ann\u00e9es elle ne porte que la perruque pour sauver du temps affirme-t-elle. \u00ab\u00a0Tout ce que j'entends, c'est que porter les cheveux naturels c'est s'accepter, c'est ne pas se d\u00e9fendre, c'est accepter son h\u00e9ritage. Je suis tann\u00e9 de vivre depuis trente ans comme si, black outside-white inside, parce que dans vos messages vous stigmatisez la personne qui n'a pas le temps de prendre soin de ses cheveux. C'est blessant!\u00bb D\u00e9borah Cherenfant lui r\u00e9pondit simplement que pour elle, cela ne lui prend gu\u00e8re plus de temps. Elle mouille, s\u00e8che et hop!\r\n\r\n\r\n\r\nTout de m\u00eame, l'acceptation de soi est majeure pour Myriam Laabadi. Enseignante dans un c\u00e9gep montr\u00e9alais, la doctorante affiche franchement ses m\u00e9gaboucles depuis toujours. Imposant sa chevelure naturelle \u00e0 ses \u00e9tudiantes, elle s'en trouve r\u00e9jouit au bout de chaque ann\u00e9e scolaire, lorsqu'une ou plusieurs de ses \u00e9l\u00e8ves suis la voie pav\u00e9e par l'enseignante et qu'elles se d\u00e9partissent de leurs subterfuges capillaires.\r\n\r\nLes d\u00e9bats et les prises de paroles ont tout au long bien s\u00fbr d\u00e9pass\u00e9 le cadre de la simple pilosit\u00e9 f\u00e9minine. Des \u00e9changes constructifs d'autres lib\u00e9rateurs ont \u00e9t\u00e9 \u00e9mis. Jamais de prise de bec.\r\n\r\nSimultan\u00e9ment dans une pi\u00e8ce plus intimiste, am\u00e9nag\u00e9e pour une vingtaine de participantes passionn\u00e9es, on retrouvait une guru de la boucle, Milca. Cette jeune youtubeuse enjou\u00e9e, cr\u00e9atrice de la chaine Milca LesCurls est suivie par pr\u00e8s de 30 000 abonn\u00e9es. Avec sa d\u00e9termination et surtout sa constance sur YouTube, L'Or\u00e9al l'a rep\u00e9r\u00e9 en avril 2016. Elle choisit de signer un pacte avec le g\u00e9ant de la cosm\u00e9tique, un choix qui la permet de vivre de sa passion et surtout d'en apprendre plus sur le m\u00e9tier. La globe-trotter a offert ses trucs et astuces aux participantes, toutes afro-descendantes, pour d\u00e9marrer efficacement sur la plate-forme de partage de vid\u00e9o la plus populaire au monde.\r\n\r\nAussi attendu qu'int\u00e9ressant \u00e9tait le panel offert par Taren Guy: \"My hair journey to freedom.\" Lucid Living sur YouTube, suivit par plus de 250 000 personnes,\u00a0 elle raconte, par coiffure interpos\u00e9e, les diff\u00e9rentes phases de sa vie. Par son temp\u00e9rament obsessif,\u00a0 la New-Yorkaise a fait cheminer la salle comble aux travers ses choix et tent\u00e9 de faire comprendre la diff\u00e9rence entre la n\u00e9cessit\u00e9 et le choix. Ses cheveux sont le catalyseur de ce qui se passe en dedans. Le simple fait d'exhiber ses vrais cheveux n'a pas suffi \u00e0 lib\u00e9rer la femme noire en elle. En 2011 elle rase tout. Aujourd'hui, apr\u00e8s un afro qui la labellisait, elle d\u00e9cide de porter des \u00ab\u00a0free form locks\u00bb des dreadlocks form\u00e9s naturellement.\r\n\r\nLorsque Taren posa la question \u00e0 l'audience \"qui de vous se sent libre?\", moins de la moiti\u00e9 des femmes pr\u00e9sentes osaient le pr\u00e9tendre, la main lev\u00e9. Quand elles prirent la parole, certaines indiquaient que ce traumatisme est un probl\u00e8me d'\u00e9ducation ou de souvenir de parents qui sermonnaient\u00a0: \"Tu auras l'air d'une domestique avec tes cheveux comme \u00e7a!\"\u00a0 Une autre a soulev\u00e9 qu'elle d\u00e9sirait ressembler \u00e0 la poup\u00e9e qu'elle avait petite.\r\n\r\n\r\n\r\nBeaucoup de t\u00e9moignages ont \u00e9man\u00e9 de la salle. Des participantes se sont m\u00eame empar\u00e9es de la sc\u00e8ne. Dans un anglais parfait, une jeune demoiselle apparemment tr\u00e8s \u00e9mue a signal\u00e9 \u00e0 la youtubeuse que sans aucun mod\u00e8le pour comprendre son cheveu, elle a appris l'anglais afin de mieux comprendre sa mentore sur YouTube. \u00a0On sentait la satisfaction de ces femmes b\u00e9ates de pouvoir \u00e9changer ouvertement sur ce qui pourrait paraitre insignifiant sinon \u00e9trange pour quelqu'un \u00e0 l'ext\u00e9rieur de cette sph\u00e8re.\r\n\r\nAnim\u00e9 par Jerry Fernezan et Yvana Labouda, le HairStylist competition and HairShow terminait cette premi\u00e8re journ\u00e9e de fa\u00e7on grandiose. \u00a0Des d\u00e9fil\u00e9s extravagants,\u00a0 un concours de styliste et de barbiers ont \u00e9merveill\u00e9 les spectateurs.\u00a0\u00a0 Le jury \u00e9tait compos\u00e9, Michal Harewood, \u00a0Teren Guy et Vickie Joseph aussi porte-parole du NHCC 2017.\u00a0 Les stylistes devaient pr\u00e9senter leurs mod\u00e8les\u00a0:\u00a0 un professionnel, une signature et un mariage. Les Salons As God made me, Vision D. C, \u00a0Jo'Ann Salon de Beaut\u00e9 se sont disput\u00e9 la couronne du meilleur style. Du cot\u00e9 barbier, Jerry's Coiffure et Notorious \u00e9taient les deux pugilistes. Les gagnants 2017 du NHCC ont \u00e9t\u00e9\u00a0 le Jo'Ann Salon de Beaut\u00e9, Salon de Beaut\u00e9 Vision D.C. et Notorious.\r\n\r\nAbisara Machold, fondatrice d'InHairitance, allait finalement prendre la parole pour remercier amies, commanditaires, et les participantes qui ont fait de cette journ\u00e9e un succ\u00e8s avant la soir\u00e9e dansante anim\u00e9e par DJ Chronix.\r\n\r\nCette journ\u00e9e exceptionnelle annon\u00e7ait la suivante. Le Natural Hair Congress Canada s'inscrit d\u00e9finitivement dans les \u00e9v\u00e9nements afro-culturels \u00e0 ne pas manquer dans la m\u00e9tropole qu\u00e9b\u00e9coise.\r\n\r\n[autoGrid directory=\"gallery\/haircongress2017\/\"]","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/NaturelHairCongress2017-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/06\/NaturelHairCongress2017.jpg","post_excerpt":"Quotidiennement des millions de femmes noires \u00e9touffent leurs cheveux naturels sous une perruque, greffe, tissage, lissage et autres ing\u00e9nieux moyens. Cette option qui leur permet d'avoir une apparence plus proche de leurs cons\u0153urs occidentales, est-il symptomatique d'un sentiment de rejet ou est-ce un r\u00e9el choix d\u00e9lib\u00e9r\u00e9?","post_date":"6th June 2017, 03:50:37","french_date":"6 juin 2017, 03:50:37","post_date_gmt":"2017-06-06 07:50:37","comment_count":"0","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/natural-hair-congress-canada-la-gloire-du-cheveu-crepu-et-boucle\/"},{"id":8966,"title":"Paris: Malaise face \u00e0 un festival afro-f\u00e9ministe","content":"Devant l'annonce du premier Festival NYANSAPO \u00e0 Paris, un \u00e9v\u00e9nement afro-f\u00e9ministe destin\u00e9 majoritairement aux femmes noires, Anne Hidalgo, la mairesse de la Ville lumi\u00e8re, s'est offusqu\u00e9 que les Blancs en soient tenus \u00e0 l'\u00e9cart et a initialement tent\u00e9 l'interdiction de l'inauguration du festival problack.\r\n\r\n\r\n\r\nHier, dans une s\u00e9rie de tweets en furie contre le festival qui fait l'\u00e9loge du f\u00e9ministe noir, la premi\u00e8re maire de Paris a demand\u00e9 son annulation et annon\u00e7ait qu'elle allait \u00ab\u00a0saisir le pr\u00e9fet de police en ce sens\u00a0\u00bb en plus de se r\u00e9server la possibilit\u00e9 de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination! Pourtant, le c\u0153ur de la socialiste penche bien pour le f\u00e9minisme.\r\n\r\nLa mairie de Paris ne voit rien d\u2019outrager dans son partenariat avec un festival de films lesbiens, uniquement r\u00e9serv\u00e9 aux femmes. De plus, en octobre 2013, au cours d'une \u00e9mission t\u00e9l\u00e9vis\u00e9e, Mme Hidalgo d\u00e9clare avoir de la bienveillance pour le groupe radical f\u00e9ministe ukrainien Femen, et va jusqu'\u00e0 les trouver \u00e9mouvantes. Peut-\u00eatre que ce penchant pour les acquis des femmes n'est qu'eurocentrique, \u00e0 peu pr\u00e8s comme la vision humanitaire du dramaturge Victor Hugo?\r\n\r\nC'est ce que les pr\u00e9tendus bien-pensants font. Ils p\u00e8sent du m\u00eame poids l'oppresseur et l'oppress\u00e9. \u00c9videmment \u00a0qu'un festival problanc serait, et avec raison, tax\u00e9 de raciste, x\u00e9nophobe. Tous savent bien que ces groupes se mobilisent pour discuter du racisme d\u00e9complex\u00e9, de l'homog\u00e9n\u00e9it\u00e9, du \u00a0refoulement de l'autre. \u00c0 d\u00e9faut de cela, c'est dignement que ces femmes noires se r\u00e9uniront pour parler solidarit\u00e9 et r\u00e9sistance dans un syst\u00e8me qui les r\u00e9sistent.\r\n\r\nComme solution entre l'\u00c9tat fran\u00e7ais qui a vu des millions d'esclaves Noirs n\u00e9s dans ses colonies et le collectif Mwasi, cr\u00e9\u00e9\u00a0en 2014 par un groupe d\u2019Africaines et\u00a0Afrodescendantes, initiateur du festival NYANSAPO , le choix a \u00e9t\u00e9 fait que les \u00e9l\u00e9ments du festival r\u00e9serv\u00e9 aux non-Blancs se tiendront dans un espace priv\u00e9. L'an dernier cette solution a \u00e9t\u00e9 emprunt\u00e9e lorsque le m\u00eame collectif a lanc\u00e9 le camp d\u2019\u00e9t\u00e9 \"d\u00e9colonial\".\r\n\r\nSelon les organisatrices du festival, NYANSAPO est un symbole visuel cr\u00e9\u00e9 par les Akans du Ghana, un \u00a0adinkra qui se traduirait par noeud de la sagesse, ing\u00e9nuit\u00e9, intelligence. La soir\u00e9e d'ouverture du festival afro-f\u00e9ministe NYANSAPO se tiendra le 28 juillet 2017 avec une table ronde ouverte \u00e0 tous, titr\u00e9e:\u00a0 De la marge au centre: Nounous, femmes de m\u00e9nage, aide soignantes, r\u00e9sistance face \u00e0 l'exploitation du travail.\r\n\r\nPour les ateliers r\u00e9serv\u00e9s uniquement aux femmes noires, des th\u00e8mes plus\u00a0 intimes seront abord\u00e9s\u00a0: Nos cheveux sont politiques, Comprendre le racisme et le sexisme contre les femmes noires,\u00a0 Penser des solidarit\u00e9s radicales entre les femmes trans et cis dans des contextes afrof\u00e9ministes en France, Afrof\u00e9minisme et lutte contre l'islamophobie...\u00a0 Et pour clore le festival,\u00a0 le 30 juillet, une table ronde ouverte \u00e0 tous : Nos perspectives d'organisation pour un afrof\u00e9minisme r\u00e9volutionnaire.\r\n\r\nGratuit, 80% du Festival NYANSAPO est donc r\u00e9serv\u00e9 aux premi\u00e8res concern\u00e9es de ce rassemblement militant, la femme noire.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/Anne-Hidalgo-feminisme-noir-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/Anne-Hidalgo-feminisme-noir.jpg","post_excerpt":"La maire de Paris d\u00e9sirait interdire, amener devant la justice, les organisatrices d'un festival afro-f\u00e9ministe destin\u00e9 majoritairement uniquement aux femmes noires.","post_date":"29th May 2017, 19:08:24","french_date":"29 mai 2017, 19:08:24","post_date_gmt":"2017-05-29 23:08:24","comment_count":"17","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/paris-malaise-face-a-un-festival-afro-feministe\/"},{"id":8956,"title":"Une Martiniquaise demande le retrait d'un Victor Hugo raciste du cursus fran\u00e7ais","content":"Les auteurs classiques fran\u00e7ais, bien de leurs temps, vivaient dans des soci\u00e9t\u00e9s\u00a0 au bout de leur savoir, remplies de pr\u00e9jug\u00e9s, du racisme grivois au racisme paternaliste. De l'apologie de la blancheur de la \u00a0peau de Balzac, aux discours condescendants de Victor Hugo, avec le savoir qui s'universalise, les Noirs ne sont plus si enclins \u00e0 b\u00e9atifier les protagonistes occidentaux sans un r\u00e9examen minutieux du personnage.\r\n\r\nDe la Martinique, ile antillaise toujours dans la poigne du plus important producteur de sucre d'Europe, une \u00e9tudiante au bac, Alexane Ozier-Lafontaine abouti devant ce portrait plus aust\u00e8re de Victor Hugo, blanchi dans les livres d'histoire, encenser dans les manuels scolaires.\r\n\r\n\r\n\r\nOutre ses romans, un regard sombre du dramaturge se jette sur l'Afrique noire qu'il repr\u00e9sente comme \u00ab\u00a0farouche\u00a0\u00bb avec seulement deux aspects \u00ab\u00a0peupl\u00e9s, c\u2019est la barbarie; d\u00e9serte, c\u2019est la sauvagerie.\" Dans un banquet comm\u00e9moratif du 18 mai 1879 sur l'abolition de l'esclavage dans lequel pr\u00e9side Victor Hugo, il entame: \" Puisque nous sommes de simples chercheurs du vrai, puisque nous sommes des songeurs, des \u00e9crivains, des philosophes attentifs; puisque nous sommes assembl\u00e9s ici autour d\u2019une pens\u00e9e unique, l\u2019am\u00e9lioration de la race humaine... \" \u00a0pour ainsi trouver son fil\u00a0: \u00ab\u00a0La M\u00e9diterran\u00e9e est un lac de civilisation; ce n\u2019est certes pas pour rien que la M\u00e9diterran\u00e9e a sur l\u2019un de ses bords le vieil univers et sur l\u2019autre l\u2019univers ignor\u00e9, c\u2019est-\u00e0-dire d\u2019un c\u00f4t\u00e9 toute la civilisation et de l\u2019autre toute la barbarie.\u00bb pour poursuivre: \"Quelle terre que cette Afrique! L\u2019Asie a son histoire, l\u2019Am\u00e9rique a son histoire, l\u2019Australie elle-m\u00eame a son histoire; l\u2019Afrique n\u2019a pas d\u2019histoire. Une sorte de l\u00e9gende vaste et obscure l\u2019enveloppe. \"\r\n\r\nLes positions de Victor Hugo, l'auteur des Mis\u00e9rables, \u00a0ont harass\u00e9 l'\u00e9tudiante qui demande son retrait des livres d'\u00e9cole, o\u00f9 faire plus simple en disant la v\u00e9rit\u00e9 sur ce fils de g\u00e9n\u00e9ral. Alexane Ozier-Lafontaine n'est pas la seule \u00e0 s'ouvrir les yeux, c'est l'in\u00e9vitable constat de la population estudiantine qui regarde froidement les \u00e9pisodes qui ont men\u00e9 \u00e0 l'\u00e9laboration des pouvoirs actuels.\r\n\r\nAux \u00c9tats-Unis, de fa\u00e7on chronique, on se propose d'alt\u00e9rer l'oeuvre embl\u00e9matique de Mark Twain, l'auteur des Aventures de Huckleberry Finn jug\u00e9 calomnieux. Les h\u00e9ros occidentaux go\u00fbtent aussi \u00e0 ces p\u00e9titions vindicatives. D\u00e9pouill\u00e9 des \u0153ill\u00e8res de l'enseignement subjectif occidental on d\u00e9couvre un Christophe Colomb esclavagiste, cupide, rapace, sanguinaire, empalant des populations soumises. \u00a0De plus, apr\u00e8s lui avoir jet\u00e9 des excr\u00e9ments, en 2015, les \u00e9tudiants de la nation arc-en-ciel,\u00a0 d'Afrique du Sud, se sont mis \u00e0 arracher les statues du colonialiste Cecil John Rhodes.\r\n\r\nAu Canada, les pro-esclavagistes d'antan jouissent toujours d'une r\u00e9putation sans taches, car si l'on se fit aux manuels scolaires, rien de tout cela n'a exist\u00e9! On ne parlera pas de Louis Joseph-Papineau , leader des Patriotes, \u00a0qui a plaid\u00e9 pour faire reconna\u00eetre les droits de propri\u00e9t\u00e9 des ma\u00eetres sur leurs esclaves, mais on dira que \u00ab\u00a0La vie politique de ce grand homme est grav\u00e9e, par le burin de l'histoire, en caract\u00e8res ind\u00e9l\u00e9biles; les luttes qu'il a soutenues pour conserver intacte une constitution octroy\u00e9e par la Grande-Bretagne.\u00bb\r\n\r\nMichel Ducharme dans \"Louis-Joseph Papineau. Lettres \u00e0 ses enfants. Texte \u00e9tabli et annot\u00e9 par Georges Aubin et Ren\u00e9e Blanchet, y trouve \u00e0 redire. \"Dans ses lettres allant de 1859 \u00e0 1862, le seigneur de la Petite-Nation prend clairement position pour le Sud. \u00a0Selon lui, l'esclavage n'est pas contraire aux principes r\u00e9publicains. Il en veut pour preuve le fait que Washington et Jefferson ne l'ont pas aboli (1er d\u00e9cembre 1859, 4 juillet 1861). S'il veut bien reconna\u00eetre que cette institution domestique est peut-\u00eatre un \u00ab malheur \u00bb au point de vue philosophique, il soutient qu'elle n'est ni \u00ab crime \u00bb ni \u00ab p\u00e9ch\u00e9 \u00bb (4 juillet 1861). Dans ce contexte, il se montre tr\u00e8s acerbe contre \u00ab le fanatisme abolitionniste \u00bb (1er d\u00e9cembre 1859, 25 d\u00e9cembre 1861) qu'il consid\u00e8re comme responsable de la guerre.\"\r\n\r\nSi la suppression des personnages historiques racistes des bouquins est inenvisageable, puisque les soci\u00e9t\u00e9s contemporaines se sont apparemment construites ainsi, les recadrer dans leurs justes perspectives ferait honneur \u00e0 tous. Continuer \u00e0 propager ces fausset\u00e9s ou demi-v\u00e9rit\u00e9s, l'usurpation de l'Histoire, ne sert qu'\u00e0 tirer avantage et tenter de s'arroger l'avenir des Afro-descendants, les instruments essentiels dans cette mondialisation. Comme on dit, l'avenir appartient \u00e0 celui qui d\u00e9tient le pass\u00e9.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/victor-hugo-raciste-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/victor-hugo-raciste.jpg","post_excerpt":"Les positions sur l'Afrique, de Victor Hugo, auteur des Mis\u00e9rables, choquent. Il avance une Afrique sans Histoire, barbare qui ne peux exister sans l'aide du Blanc.","post_date":"17th May 2017, 19:57:55","french_date":"17 mai 2017, 19:57:55","post_date_gmt":"2017-05-17 23:57:55","comment_count":"21","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/victor-hugo-raciste\/"},{"id":8942,"title":"Le B\u00e9nin rejette un don de la France d'appareils m\u00e9dicaux us\u00e9s","content":"C'est bien connu, par des vides \u00e9tatiques bien entretenus, l'Afrique re\u00e7oit des milliards de dollars de dons en produits de toutes sortes. V\u00eatements, nourriture p\u00e9rim\u00e9e, technologies d\u00e9clinantes, d\u00e9bris, tout y passe.\r\n\r\n\r\n\r\nAlors qu'hier le Pr\u00e9sident nig\u00e9rian quittait son pays, la plus forte \u00e9conomie d'Afrique, pour aller se faire soigner \u00e0 Londres, la semaine derni\u00e8re, la France lib\u00e9rait du Centre Hospitalier R\u00e9gional d'Orl\u00e9ans du mat\u00e9riel m\u00e9dical v\u00e9tuste en direction du Centre hospitalier d\u00e9partemental et universitaire du Borgou et de l\u2019Alibori de Parakou.\r\n\r\nOn peut bien pr\u00e9tendre qu'il ne faut pas regarder la bride du cheval donn\u00e9, mais l\u00e0, l'offrande avait plus l'allure du Cheval de Troie. Selon Alassane S\u00e9idou, le Ministre de la Sant\u00e9 b\u00e9ninois, accepter ce \u00ab\u00a0cadeau\u00bb viendrait a cr\u00e9er \u00ab\u00a0des couloirs de la mort et des poubelles de ferrailles m\u00e9dicales\u00a0\u00bb.\r\n\r\nApr\u00e8s une ann\u00e9e de service en tant que Ministre de la Sant\u00e9, Alassane S\u00e9idou annon\u00e7ait \u00a0le 7 mai 2017\u00a0 dans une chaine de t\u00e9l\u00e9vision priv\u00e9e b\u00e9ninoise qu'il avait ses propres plans pour moderniser les infrastructures de sant\u00e9 de l'ancien protectorat fran\u00e7ais jadis connu sous le nom de R\u00e9publique du Dahomey.\r\n\r\nEffectivement, avec l'aide du Japon, le Programme d\u2019actions du gouvernement (Pag) pr\u00e9voit l'am\u00e9nagement de nouveaux h\u00f4pitaux avec du mat\u00e9riel neuf.\u00a0 Cette construction devrait aboutir fin d\u00e9cembre 2017 selon les dires du Ministre.\r\n\r\nCet \u00e9v\u00e9nement, loin d'\u00eatre b\u00e9nin, conforte l'id\u00e9e des avantages des \u00e9changes Sud-Sud. Comme disait le Dr. Loum Ndiaga, politicologue, professeur \u00e0 l\u2019Universit\u00e9 du Qu\u00e9bec dans une conf\u00e9rence vantant les \u00e9changes entre voisins:\u00a0 \u00ab\u00a0La proximit\u00e9 g\u00e9ographique et culturelle fait qu\u2019en route nos probl\u00e8mes deviennent vos probl\u00e8mes\u00bb. Ici, en livrant d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment du\u00a0 \"mat\u00e9riel qui pourrait entrainer des contre-performances au niveau du diagnostic \" selon M. \u00a0S\u00e9idou , la France ne montre aucun int\u00e9r\u00eat r\u00e9el \u00a0\u00e0 la sant\u00e9 physique des habitants de son ex-colonie. Les cons\u00e9quences de cette n\u00e9gligence pourraient \u00eatre catastrophiques et surement l\u00e9tales dans certains cas.\r\n\r\nEntr\u00e9e en vigueur en 1992, la convention internationale de B\u00e2le interdit l'exportation de d\u00e9chets dangereux des pays membres de l'OCDE (des pays d\u00e9velopp\u00e9s pour la plupart )vers ceux du Sud. En Europe, les r\u00e8gles sont encore plus dures : une directive interdit \u00e0 ses \u00c9tats membres en 2002 d'exporter leurs d\u00e9chets, dangereux ou non, pour les faire \u00e9liminer dans un pays \u00e9tranger. Malgr\u00e9 cela rien n'est fait. Les d\u00e9chets s'empilent au Sud. Pourquoi ? Les \u00c9tats-Unis n'ont pas ratifi\u00e9 la convention de B\u00e2le. Et les pays europ\u00e9ens font passer les exports de d\u00e9chets \u00e9lectroniques pour des dons d'\u00e9quipements usag\u00e9s.\r\n\r\nEt \u00e9videmment, ce n'est pas le seul cas o\u00f9 l'Occident exfiltre ses d\u00e9chets. En 2016, il y eut pol\u00e9mique au Maroc sur l'envoie de 2500 tonnes de d\u00e9chets en provenance d'Italie \u00e0 90\u00a0km au sud de Casablanca. Aussi, en 2012 le Zimbabwe interdisait l\u00e9galement l'envoi de tout sous-v\u00eatement de seconde main, un geste suivit par le Ghana.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/poubelle-france-afrique-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/poubelle-france-afrique.jpg","post_excerpt":"La semaine derni\u00e8re, la France lib\u00e9rait d'un centre hospitalier d'Orl\u00e9ans du mat\u00e9riel m\u00e9dical v\u00e9tuste en direction du B\u00e9nin. Un cadeau refus\u00e9 par le pays ouest africain.","post_date":"9th May 2017, 08:17:52","french_date":"9 mai 2017, 08:17:52","post_date_gmt":"2017-05-09 12:17:52","comment_count":"8","author_name":"Pablo Michelot","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/le-benin-rejette-un-don-de-la-france-dappareils-medicaux-uses\/"},{"id":8910,"title":"Cote d'Ivoire: Formation des Conseillers r\u00e9gionaux et personnel de la R\u00e9gion","content":"Les conseillers r\u00e9gionaux et les membres du Comit\u00e9 Economique Social Environnemental R\u00e9gional du Haut-Sassandra ont b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 d\u2019un s\u00e9minaire de renforcement de capacit\u00e9s le vendredi et samedi dernier, dans la salle de r\u00e9union du Conseil.\r\n\r\nPour mieux appr\u00e9hender les techniques de gestion d\u2019une collectivit\u00e9, les responsables du Conseil R\u00e9gional et les agents ont \u00e9t\u00e9 form\u00e9s. Cette s\u00e9ance de formation s\u2019est d\u00e9roul\u00e9e le weekend dernier dans les locaux de l\u2019organe situ\u00e9 au quartier commerce de Daloa.\r\n\r\nVenus en grand nombre, les s\u00e9minaristes ont d\u2019abord assist\u00e9 \u00e0 la c\u00e9r\u00e9monie d\u2019ouverture marqu\u00e9e par trois allocutions. Celle du pr\u00e9sident du Comit\u00e9 d\u2019organisation et 2e Vice-pr\u00e9sident du Conseil R\u00e9gional, Brito Nama Boniface, du Pr. Alphonse Dj\u00e9dj\u00e9 Mady, Pr\u00e9sident du Conseil R\u00e9gional du Haut-Sssandra et celle de la repr\u00e9sentante du Pr\u00e9fet, la Secr\u00e9taire G\u00e9n\u00e9rale Mme Sanogo Karidja, \u00e9pouse Dao.\r\n\r\nLe Vice-pr\u00e9sident Brito Nama Boniface, dans son propos, a plant\u00e9 le d\u00e9cor en situant le contexte et les objectifs du s\u00e9minaire. Dans son intervention, le Professeur Alphonse DJEDJE Mady a remerci\u00e9 tous les participants pour leur pr\u00e9sence effective et s\u2019est excus\u00e9 aupr\u00e8s des conseillers pour n\u2019avoir pas song\u00e9 \u00e0 l\u2019organisation d\u2019un tel s\u00e9minaire plut\u00f4t.\r\n\r\nEn effet, \u00e0 la t\u00eate du Conseil R\u00e9gional depuis avril 2013, il a estim\u00e9 que le bureau aurait d\u00fb mettre en premi\u00e8re priorit\u00e9, la formation des conseillers, car, beaucoup d\u2019entre eux n\u2019ont pas fait de l\u2019administration et une mise \u00e0 jour aurait \u00e9t\u00e9 b\u00e9n\u00e9fique.\r\n\r\nCependant, il a continu\u00e9 pour dire qu\u2019il n\u2019\u00e9tait jamais trop tard pour bien faire, c\u2019est pourquoi, presqu\u2019\u00e0 mi-parcours de son mandat, il a tenu \u00e0 initier ce s\u00e9minaire de renforcement de capacit\u00e9s, afin que la tutelle puisse les informer sur les droits et devoirs des membres du Conseil.\r\n\r\nMme Sanogo Karidja, \u00e9pouse Dao, Secr\u00e9taire G\u00e9n\u00e9rale de la Pr\u00e9fecture de Daloa, repr\u00e9sentant Monsieur le Pr\u00e9fet de R\u00e9gion, M. DIGBE Bako Anatole-Privat, a pour sa part f\u00e9licit\u00e9 le pr\u00e9sident du Conseil pour cette initiative, avant de d\u00e9clarer officiellement ouverte la s\u00e9ance de formation.\r\n\r\nTrois modules ont meubl\u00e9 la journ\u00e9e de formation. Il s\u2019agit : \u00ab des droits et des devoirs des Conseillers R\u00e9gionaux et les membres du CESER \u00bb, \u00ab de l\u2019\u00e9laboration et l\u2019ex\u00e9cution du programme Triennal \u00bb et de \u00abl\u2019\u00e9laboration et l\u2019ex\u00e9cution du budget de la R\u00e9gion\u00bb.\r\n\r\nLes formateurs ont inculqu\u00e9 aux participants les notions et les techniques de programmation, d\u2019\u00e9laboration, d\u2019ex\u00e9cution et de suivi de ces deux \u00e9l\u00e9ments-cl\u00e9s de la gestion de la collectivit\u00e9. En effet, le programme triennal \u00e9tant la boussole de toutes les actions et op\u00e9rations de la collectivit\u00e9, il doit \u00eatre r\u00e9dig\u00e9 avec minutie, selon une proc\u00e9dure pr\u00e9cise que l\u2019expert en la mati\u00e8re a pris soin de rappeler aux participants.\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\nLe s\u00e9minaire s\u2019est achev\u00e9 avec le mot de cl\u00f4ture de Mme la secr\u00e9taire g\u00e9n\u00e9rale n\u00b01 qui a r\u00e9it\u00e9r\u00e9 ses f\u00e9licitations aux conseillers. Il faut signaler qu\u2019en marge de la formation des conseillers, les agents d\u2019encadrement du conseil R\u00e9gional ont \u00e9galement b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 de 2 jours de formation les 22 et 23 f\u00e9vrier 2017. Au cours de ces journ\u00e9es, ils ont \u00e9t\u00e9 \u00e9galement instruits sur les techniques d\u2019\u00e9laboration budg\u00e9taires, et b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 en plus de cours en techniques manag\u00e9riales, de sorte \u00e0 \u00eatre mieux pr\u00e9par\u00e9s dans le fonctionnement harmonieux de l\u2019institution.\r\n\r\nExprimant son sentiment, Mme Bouabr\u00e9 Mahi Jeanne, Directrice du Plan et du D\u00e9veloppement \u00e0 la R\u00e9gion du Haut-Sassandra a souhait\u00e9 que ce genre de c\u00e9r\u00e9monie se renouvelle afin de les outiller davantage dans l\u2019exercice de leurs t\u00e2ches quotidiennes. Des dipl\u00f4mes de participation ont \u00e9t\u00e9 remis aux participants.","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/formation-cote-ivoire-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/formation-cote-ivoire.jpg","post_excerpt":"En Cote d'Ivoire, les conseillers r\u00e9gionaux et les membres du Comit\u00e9 Economique Social Environnemental R\u00e9gional du Haut-Sassandra ont b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 d\u2019un s\u00e9minaire de renforcement de capacit\u00e9s","post_date":"5th May 2017, 14:49:18","french_date":"5 mai 2017, 14:49:18","post_date_gmt":"2017-05-05 18:49:18","comment_count":"2","author_name":"Pierre Loua","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/cote-divoire-formation-des-conseillers-regionaux-et-personnel-de-la-region\/"},{"id":8895,"title":"Traditions racistes de la \u00ab Saint Nicolas \u00bb: Black Pete, P\u00e8re Fouettard, les \u00ab Noirs \u00bb de Dunkerque et les Noirauds Belges","content":"En novembre de chaque ann\u00e9e, et les semaines autour du 6 d\u00e9cembre pour la c\u00e9l\u00e9bration de la Saint Nicolas (la f\u00eate de No\u00ebl version hollandaise et belge), le d\u00e9bat rena\u00eet. Les d\u00e9fenseurs avec la m\u00eame rengaine : Saint Nicolas c\u2019est une tradition ; c\u2019est une joyeuse f\u00eate pour les enfants\u2026 Des reportages vid\u00e9o sont faits de cette \u00ab f\u00eate \u00bb que l\u2019on retrouve facilement sur le net . Or, il faut se dire que cette f\u00eate n\u2019est malheureusement pas joyeuse pour tous les enfants\u2026\r\n\r\n\r\n\r\nIl faut rappeler les qualifications racistes de l\u2019\u00e9v\u00e8nement par des autorit\u00e9s ind\u00e9pendantes et par la justice hollandaise. Apr\u00e8s le d\u00e9bat lanc\u00e9 vers les ann\u00e9es 1993, le Comit\u00e9 des droits de l\u2019Homme de l\u2019ONU a reconnu dans son rapport publi\u00e9 en ao\u00fbt 2015 que \"Le personnage de Black Pete est parfois repr\u00e9sent\u00e9 d'une mani\u00e8re qui refl\u00e8te les st\u00e9r\u00e9otypes n\u00e9gatifs des personnes d'ascendance africaine et est v\u00e9cue par beaucoup de personnes d'ascendance africaine comme un vestige de l'esclavage.\" ; ce Comit\u00e9 exhorte les Pays-Bas \u00e0 \"promouvoir activement l'\u00e9limination\" de st\u00e9r\u00e9otypes raciaux.\u2026. la justice hollandaise a embo\u00eet\u00e9 le pas en reconnaissant le \u00ab caract\u00e8re raciste \u00bb de Black Pete :\r\n\r\nLa cour reconna\u00eet que \u00ab ... que l'apparence de Black Pete, en combinaison avec le fait qu'il est souvent d\u00e9peint comme stupide et servile, en fait un\u00ab st\u00e9r\u00e9otype n\u00e9gatif des Noirs \u00bb..\r\n\r\nComme se sentant vis\u00e9e, les r\u00e9actions des journalistes en Belgique ont \u00e9t\u00e9 rapides et m\u00e9prisantes : La plupart des quotidiens ont amplement r\u00e9agi. \u201cL\u2019ONU n\u2019a-t-elle pas d\u2019autres chats \u00e0 fouetter que le P\u00e8re Fouettard ?\u201d (Editorial du quotidien Le Soir du 19 octobre 2013). Et d\u2019ailleurs, \u201cQui est cette experte jama\u00efcaine des Nations unies?\u201d se demande, un peu d\u00e9daigneux, Het Nieuwsblad dans un encadr\u00e9 qui r\u00e9sume le profil de Verene Shepherd.\r\n\r\nLes internautes ne sont pas en reste : cr\u00e9\u00e9e le 22 octobre 2013, la page facebook \u00ab contre la suppression de la Saint-Nicolas \u00bb a atteint 1,5 million de \u201clikes\u201d en un temps record, ce qui en fait la page Facebook \u00e0 la croissance la plus rapide jamais enregistr\u00e9e, affirme De Morgen du 23 octobre 2013. Elle compte aujourd\u2019hui, 1.789.060 likes.\r\n\r\nSuivra une surprenante position du Centre belge pour l\u2019\u00e9galit\u00e9 des chances et la lutte contre le racisme . En d\u00e9cembre 2014 : la r\u00e9ponse est que dans la figure de Saint-Nicolas et du P\u00e8re Fouettard, il ne peut \u00eatre question d\u2019une forme punissable de racisme ou d\u2019une forme l\u00e9galement prohib\u00e9e de discrimination raciale. Les dispositions p\u00e9nales contenues dans les articles 20 et 21 de la loi contre le racisme du 30 juillet 1981 exigent en effet une \u00ab intention sp\u00e9cifique (appel\u00e9e dol sp\u00e9cial) \u00bb, et ce n\u2019est ici pas le cas, ce serait le cas lorsqu\u2019une repr\u00e9sentation concr\u00e8te de Saint-Nicolas et du P\u00e8re Fouettard \u00e9tait associ\u00e9e \u00e0 des propos ou \u00e0 des actes punissables racistes.\r\n\r\nLes opposants \u00e0 Black Piet ne condamnent pas la tradition, ils veulent la voir s\u2019adapter \u00e0 son temps, \u00e0 la d\u00e9mographie, et \u00eatre d\u00e9pouill\u00e9e de st\u00e9r\u00e9otypes et pr\u00e9jug\u00e9s raciaux qui ont un impact n\u00e9gatif sur une partie de la population. Posture d\u2019ouverture certes de ces derniers, mais qui ne doit pas oublier les origines racistes du \u00ab Blackface \u00bb qui est perp\u00e9tu\u00e9e \u00e0 travers ces traditions.\r\n\r\nOrigines racistes du Black Face :\r\nLe \u00ab Blackface \u00bb ou se \u00ab grimer \u00bb est le fait pour un Blanc de \u00ab se peindre le visage en noir dans le cadre d'un d\u00e9guisement \u00bb.\r\n\r\nLes personnages noirs caricaturaux existent en France d\u00e8s le XVIIIe si\u00e8cle, ce que rappelle les sp\u00e9cialistes comme Pap Ndiaye, historien sp\u00e9cialiste de l\u2019Am\u00e9rique du Nord ,. La pratique de \u00ab Black Face \u00bb est populaire aux \u00c9tats-Unis au XIXe si\u00e8cle : consistait \u00e0 se \u00ab grimer \u00bb, se peindre le visage (ou \u00e0 se d\u00e9guiser en Noir ) et \u00e0 tourner en ridicule les personnes noires, le plus souvent dans le cadre des \u00ab minstrel shows Comedy \u00bb, \u00ab\u2026 spectacles (qui) visaient \u00e0 donner la race en spectacle et s'adressaient d'ailleurs aux Blancs. Il s'agissait de faire rire aux d\u00e9pens des Noirs \u00bb, pr\u00e9cise Eric Fassin, professeur de sociologie .\r\n\r\nC\u2019est durant ces spectacles que sont v\u00e9hicul\u00e9s repr\u00e9senter \u00ab toutes les tares d\u00e9finies par le regard des blancs sur les esclaves noirs: paresseux, insouciants, stupides et indolents \u00bb, selon Sylvie Chalaye, anthropologue des repr\u00e9sentations coloniales (\u2026) ; v\u00e9hiculant ainsi la plupart des faux pr\u00e9jug\u00e9s sur les Noirs et qui ont la peau dure jusqu\u2019\u00e0 aujourd\u2019hui. Le caract\u00e8re raciste de ces d\u00e9guisements est reconnu par les sp\u00e9cialistes comme Pap Ndiaye , pour qui, \u00ab Le blackface s\u2019est prolong\u00e9 dans les premi\u00e8res d\u00e9cennies du XXe si\u00e8cle au cin\u00e9ma: les acteurs noirs \u00e9tant absents, les personnages noirs \u00e9taient jou\u00e9s par des acteurs blancs grim\u00e9s. Soit pour les caricaturer de mani\u00e8re ouvertement raciste, c\u2019est le cas dans The Birth of a nation, soit de mani\u00e8re plus subtile comme dans le Chanteur de Jazz, le premier film parlant. \u00bb (\u2026) \u00ab Ces caricatures racistes ont pu prosp\u00e9rer pendant longtemps et de mani\u00e8re absolument \u00e9vidente dans l\u2019espace public fran\u00e7ais, au cin\u00e9ma ou dans le spectacle\u00bb.\r\n\r\n\r\n\r\nDans les ann\u00e9es 30 en France, avec Michel Leeb dans la pi\u00e8ce de th\u00e9\u00e2tre \u00abT\u00e9nor\u00bb en 1988, plus r\u00e9cemment dans des \u00e9missions TV ou de radio en France . Mais, on les retrouve \u00e9galement dans les carnavals, comme celui du Groupe des \u00ab Noirs \u00bb de Dunkerque (Nord de la France) ; carnaval (dont il faut rappeler), qu\u2019il \u00ab est violent dans la r\u00e9duction de l\u2019autre, car il joue justement sur la caricature et le d\u00e9foulement \u00bb, pr\u00e9cise Sylvie Chalaye . Et c\u2019est sur cette base que certains, en France ou en Belgique, semblent vouloir ne pas en reconna\u00eetre leur caract\u00e8re raciste comme aux \u00c9.-U. : \u00ab La logique m\u00eame du blackface consiste \u00e0 faire de la domination raciale un jeu \u2014alors que les Noirs en font l'exp\u00e9rience brutale \u00bb, conclut Eric Fassin.\r\n\r\nLes \u00e9tudiants de l\u2019Universit\u00e9 de Lille (France) o\u00f9 de l\u2019Universit\u00e9 de Saint-Louis ou de l\u2019Universit\u00e9 catholique de Louvain (Belgique), ne peuvent invoquer leur ignorance du caract\u00e8re raciste du Blackface. La co\u00efncidence de leurs \u00e9v\u00e8nements se tient \u00e0 quelques semaines de la c\u00e9l\u00e9bration de la Saint-Nicolas (6 d\u00e9cembre), ne laisse aucun doute sur leurs intentions de \u00ab rire \u00bb du Noir.\r\n\r\nNe soyons pas dupes, les d\u00e9fenseurs de la c\u00e9l\u00e9bration de la Saint-Nicolas en Belgique savent l\u2019int\u00e9r\u00eat \u00e9conomique que g\u00e9n\u00e8re cet \u00e9v\u00e8nement, de m\u00eame que les enjeux cach\u00e9s de m\u00e9pris et de domination qu\u2019elle v\u00e9hicule, \u00e0 l\u2019\u00e9gard des personnes d\u2019ascendance africaine (noire).\r\nEnjeu \u00e9conomique :\r\nNous savons que la Saint Nicolas est une op\u00e9ration commerciale qui rapporte beaucoup d\u2019argent. C\u2019est aussi l\u2019occasion pour de nombreuses personnes de se faire un petit job bien r\u00e9mun\u00e9r\u00e9.\r\n\r\nEn effet selon RTL-Info du 5 d\u00e9cembre 2016, lors des f\u00eates de Saint-Nicolas et de No\u00ebl, l\u2019industrie du jouet r\u00e9alise en Belgique 47% de son chiffre d\u2019affaires de l\u2019ann\u00e9e, soit environ 250 millions d\u2019euros. 504 millions ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9pens\u00e9s en tout l\u2019an dernier par les Belges, avec une moyenne de d\u00e9pense par Belge de 250 \u00e0 350 euros \u00e0 l\u2019achat de jouets par enfant .\r\n\r\nPar ailleurs, nous apprenons qu\u2019il faut 100 EUR pour faire venir le personnage de la Saint Nicolas \u00e0 domicile, et qu\u2019une soci\u00e9t\u00e9 d\u00e9bourse jusqu\u2019\u00e0 700 EUR pour la m\u00eame prestation. Recrut\u00e9s par la voie des agences d\u2019int\u00e9rims, les Saints Nicolas et Petre Fouettards sont pay\u00e9s entre 10 et 11,40 euros de l\u2019heure pour distribuer les bonbons et g\u00e9rer les cadeaux offerts. Comme les entreprises font appel \u00e0 ces deux personnages durant 4 heures, elles d\u00e9boursent plus de 700 EUR, en raison de 120 euros pour une heure de prestation pour Saint-Nicolas lorsque l\u2019invitation \u00e9mane d\u2018 organisateurs de grands \u00e9v\u00e8nements et d\u2019associations. Si on veut lui adjoindre le P\u00e8re Fouettard, il faut ajouter 60 EUR. M\u00eame \u00e0 ce niveau de prestations, il y a d\u00e9j\u00e0 une discrimination\u2026 Cette discrimination se retrouve m\u00eame lorsque des firmes priv\u00e9es commanditent des prestations dans les \u00e9tablissements scolaires, une heure de prestation de Saint Nicolas revient \u00e0 80 euros alors que P\u00e8re Fouettard co\u00fbte 60 euros. Saint Nicolas b\u00e9n\u00e9ficie d\u2019un bonus de 0,35 euro en moyenne par kilom\u00e8tre parcouru pour se rendre au lieu de la prestation.\r\nBlack Pete, P\u00e8re Fouettard : des st\u00e9r\u00e9otypes stigmatisants et traumatisants pour les enfants noirs\r\nUne chose est s\u00fbre et tous les reportages et les enqu\u00eates s\u00e9rieusement conduites reconnaissent que Saint-Nicolas est loin d'\u00eatre une joyeuse f\u00eate pour tous les enfants. Car, aujourd\u2019hui encore, beaucoup d\u2019enfants noirs sont moqu\u00e9s et traumatis\u00e9s par ces f\u00eates \u00e0 cause du caract\u00e8re raciste que repr\u00e9sente P\u00e8re Fouettard.\r\n\r\nEn effet, l\u2019accent particulier de Black Pete ou P\u00e8re Fouettard, son second r\u00f4le, celui de servant, l\u2019accoutrement, les l\u00e8vres lippues, retranscrivent les st\u00e9r\u00e9otypes universellement ressass\u00e9s sur les Noirs.\r\n\r\nIl faut rappeler l\u2019histoire autour de cet \u00e9v\u00e8nement. Pour des historiens de l\u2019art Elmer Kolfin, Black Pete renvoie clairement aux images d'enfants noirs esclaves qui ont \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9s par des familles riches europ\u00e9ennes \u00e0 la fin du 17e si\u00e8cle, et que l\u2019on voit sur des images et tableaux de peintres de l\u2019\u00e9poque . Black Pete n\u2019est pas aussi vieux que l\u2019histoire de Saint Nicolas qui s'appuie sur une tradition qui remonte \u00e0 l'\u00e9poque pr\u00e9chr\u00e9tienne. La figure de Black Pete n'a \u00e9t\u00e9 introduite qu'au milieu du XIXe si\u00e8cle, pendant la p\u00e9riode coloniale hollandaise. En r\u00e9alit\u00e9, Black Pete n'a donc que 150 ans, ce qui signifie que seules six g\u00e9n\u00e9rations d'enfants ont grandi et l\u2019ont connu.\r\nDes traditions belges teint\u00e9es de racisme et de n\u00e9grophobie ?\r\nIl est important d\u2019analyser la question soulev\u00e9e avec les autres traditions belges qui posent probl\u00e8me : la Ducasse d\u2019Ath ou les Noirauds.\r\n\r\n\r\n\r\nLors de Ducasse d'Ath, toujours en Belgique, c\u00e9l\u00e9br\u00e9e le 4e week-end d\u2019ao\u00fbt, le Magnon, le \u00ab diable cornu \u00bb, du service d\u2019ordre du couple Goliath, qui, muni de sa vessie de porc est grim\u00e9 de cirage noir, est connu pour faire peur aux b\u00e9b\u00e9s. Comme un autre personnage de la tradition athoise, le Sauvage de la Barque des P\u00eacheurs Napolitains, qui ne sort que le dimanche, et est \u00e9galement grim\u00e9 de cirage noir.\r\n\r\nChaque 2e week-end de mars, les Noirauds sillonnent le centre de la Ville de Bruxelles en visage grim\u00e9 de cirage noir, arborant des accoutrements attribu\u00e9s \u00e0 d\u2019anciens rois d\u2019Afrique, soi-disant pour collecter des fonds pour l\u2019enfance d\u00e9sh\u00e9rit\u00e9e. Voil\u00e0 133 ans que cela dure. Le Ministre des affaires \u00e9trang\u00e8res belge Didier Reynders s\u2019est pr\u00eat\u00e9 \u00e0 ce jeu le 14 mars 2015\u2026 Sans que des voix ne se l\u00e8vent en Belgique pour r\u00e9prouver l\u2019acte. Il aura fallu un article d\u2019un journaliste fran\u00e7ais de France 2 pour soulever le probl\u00e8me. Le ministre se d\u00e9fendra : \"C\u2019est juste un h\u00e9ritage culturel du pass\u00e9\" \u2026 et \u00e0 la question du journaliste \u00ab Est-ce qu\u2019il faut se d\u00e9guiser en \"n\u00e8gre\" parce que c\u2019est de \u00e7a dont il s'agit \u00bb, il poursuit \"Alors les Blancs-moussis \u00e0 Stavelot, c\u2019est du racisme anti-blanc, les bonobos qui font de la danse et qui se griment en blanc, c\u2019est du racisme anti-blanc, c\u2019est cela qu\u2019on veut dire ? Mais non pas du tout, c\u2019est juste un h\u00e9ritage culturel du pass\u00e9. Et ce c\u00f4t\u00e9 qu\u2019il faut \u00eatre bien-pensant et ne plus heurter aucune majorit\u00e9 ou minorit\u00e9.\". Le site web du ministre continue de s\u2019enorgueillir de cette prouesse d\u2019un racisme d\u00e9complex\u00e9!\r\n\r\nEt il faut ajouter que, depuis 1959, en l\u2019honneur des Noirauds, chaque 2e week-end de mars, le c\u00e9l\u00e8bre petite bonhomme Mannenken-Pis lui-m\u00eame est v\u00eatu de leur costume : haut de forme blanc, habit noir, pantalons bouffants de couleur vive, cha\u00eenes et breloques clinquantes.\r\n\r\nAu final, on a beau p\u00e9rorer, ne pas voir le probl\u00e8me, justifier les folklores aux relents racistes, ils restent les tristes reliquats d\u2019une \u00e9poque o\u00f9 le \u00ab Noir \u00bb \u00e9tait objet de m\u00e9pris et de moquerie, h\u00e9ritage le plus d\u00e9testable de l\u2019\u00e9poque coloniale. C\u2019est ce qu'\u00e9crit l\u2019\u00e9minent sp\u00e9cialiste du folklore belge, J.-P. Ducastelle, pour qui, \u00ab l\u2019exhibition de ce personnage t\u00e9moigne tout \u00e0 la fois du m\u00e9pris pour les peuples extraeurop\u00e9ens et de la croyance en la sup\u00e9riorit\u00e9 de l\u2019Occident \u00bb.\r\n\r\n\r\n\r\nIl est \u00e9videmment significatif que le \u00ab diable\u00bb, incarnation du mal, soit repr\u00e9sent\u00e9 comme un \u00ab Noir \u00bb dans notre tradition occidentale... Et Pap Ndiaye de poursuivre, le rapport avec la colonisation et l\u2019esclavagisme est \u00e9vident: \u00ab Les caricatures violentes de ce genre ont une histoire qui est li\u00e9e \u00e0 des situations de dominations anciennes et \u00e0 des situations contemporaines de discriminations. Bien entendu, c\u2019est un h\u00e9ritage de l\u2019histoire de la colonisation et de la mise en place du syst\u00e8me esclavagiste: lorsque la race noire a \u00e9t\u00e9 invent\u00e9e en tant que notion, \u00e0 partir du XVIIe si\u00e8cle avec la mise en place du grand commerce transatlantique. C\u2019est \u00e0 partir de ce moment l\u00e0 que la notion de race noire \u00e9merge avec ses caract\u00e9ristiques physiques, intellectuelles et morales. \u00bb\r\n\r\nOn ne peut que se f\u00e9liciter de l\u2019\u00e9volution de la position d\u2019UNIA (ancien Centre belge pour l\u2019\u00e9galit\u00e9 des chances) qui, le 14 novembre 2016, plaide pour que la discussion autour de la f\u00eate de Saint-Nicolas puisse servir de base pour un d\u00e9bat de soci\u00e9t\u00e9 constructif ; et lance un appel afin en tout cas que la figure du P\u00e8re Fouettard soit repr\u00e9sent\u00e9e autrement que comme un homme noir b\u00eate, inf\u00e9rieur ou dangereux \u2013 caract\u00e9ristiques par lesquelles les st\u00e9r\u00e9otypes volontaires ou pas sur les personnes noires se perp\u00e9tuent. On \u00e9volue. Ce \u00ab Saint-Nicolas dans les \u00e9coles \u00bb, vid\u00e9o post\u00e9e sur ne net le 5 d\u00e9c. 2014 pr\u00e9figure-t-il les prochaines \u00e9volutions de la c\u00e9l\u00e9bration de la Saint-Nicolas sans le P\u00e8re Fouettard grim\u00e9 en noir ?","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/black-pete-pere-fouettard-noirs-de-dunkerque-noirauds-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/black-pete-pere-fouettard-noirs-de-dunkerque-noirauds.jpg","post_excerpt":"C\u2019est durant ces spectacles que sont v\u00e9hicul\u00e9s repr\u00e9senter \u00ab toutes les tares d\u00e9finies par le regard des Blancs sur les esclaves Noirs: paresseux, insouciants, stupides et indolents \u00bb","post_date":"3rd May 2017, 02:27:14","french_date":"3 mai 2017, 02:27:14","post_date_gmt":"2017-05-03 06:27:14","comment_count":"15","author_name":"Maximin Emagna","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/traditions-racistes-de-la-saint-nicolas-black-pete-pere-fouettard-les-noirs-de-dunkerque-et-les-les-noirauds-belges\/"},{"id":8884,"title":"Le Kiebe-Kiebe: une danse sans liens culturels avec les Afro-descendants Bantu du Br\u00e9sil et des Am\u00e9riques en g\u00e9n\u00e9ral","content":"\u00ab\u00a0La Connaissance du Pass\u00e9 est la cl\u00e9 de notre compr\u00e9hension du pr\u00e9sent\u00a0\u00bb dit un adage historique. C'est pour ainsi dire que si l'Histoire est mal dite ou connue, elle nous emp\u00eache de mieux discerner notre vie contemporaine, notre pr\u00e9sent.\r\n\r\nCet article a pour objectif de d\u00e9montrer sur la base des faits historiques fiables que la danse de Kiebe Kiebe des populations Mbochis du Congo Brazzaville n'a rien avoir avec le patrimoine Bantu d'Afrique Centrale des Afro-descendants au Br\u00e9sil et des Am\u00e9riques en g\u00e9n\u00e9ral.\r\n\r\n\r\n\r\nTout commence en avril 2013, lorsque madame Teixeira arrive \u00e0 Brazzaville. Au cours d'une interview qu'elle accorde au quotidien congolais (Les D\u00e9p\u00eaches de Brazzaville num\u00e9ro 1723 du 18 avril 2013), elle d\u00e9clare que le Kiebe-Kiebe pr\u00e9sente des similitudes avec les danses africaines pratiqu\u00e9es au Br\u00e9sil et l'importer au Br\u00e9sil, permettront aux Afro-Br\u00e9siliens de d\u00e9couvrir les racines de leurs anc\u00eatres.\r\n\r\nCette dame est coordinatrice du Museu Afro Brasileiro ou Mus\u00e9e afro-br\u00e9silien de l'universit\u00e9 F\u00e9d\u00e9rale de l'\u00c9tat de Bahia (\u00c9tat situ\u00e9 au nord-est du Br\u00e9sil). Une r\u00e9gion ayant une forte pr\u00e9sence d'Afrodescendants qu'on estime \u00e0 80%. On y retrouve une pr\u00e9sence massive de Bantu issue issue de la p\u00e9riode coloniale au XVI. Ces populations y ont fait \u00e9merger le candombl\u00e9 ainsi que la capoeira toujours pratiqu\u00e9e par leurs descendants.\r\n\r\nMon malaise provient de fa\u00e7on dont la coordinatrice a pr\u00e9sent\u00e9 le Kiebe-Kiebe sur le site internet du mus\u00e9e et la fa\u00e7on dont cette danse a \u00e9t\u00e9 pr\u00e9sent\u00e9e \u00e0 la population noire de Salvador de Bahia lors de l'exposition. Pr\u00e9cis\u00e9ment l'exposition \u00e0 Bahia au Mus\u00e9e afro-br\u00e9silien (mafro) de l'universit\u00e9 f\u00e9d\u00e9rale de Bahia du 9 septembre au 29 novembre 2013 o\u00f9 on y a pr\u00e9sent\u00e9 cette danse comme \u00e9tant du patrimoine ancestral africain d'Afrodescendants Bantu br\u00e9silien.\r\n\r\nCette d\u00e9claration est tout \u00e0 fait fausse. Le mot Kiebe-Kiebe n'est m\u00eame pas dans le dictionnaire folklore du br\u00e9silien CAMARA CASCUDO ou dans les livres de sp\u00e9cialistes Bantu du Br\u00e9sil comme STUART SCHAWRTZ, RICHARD PRIX, SYDNEY MINTZ, SIMAO SOUINDOULA, JOHANNES MENNE POSTMA.\r\n1-Le Kiebe-Kiebe est une danse des populations Mbochis au nord du Congo:\r\nLes populations Mbochis du nord du Congo Brazzaville, une composante des Bantu, qui pratiquent la danse Kiebe-Kiebe sous sa forme actuelle, sont arriv\u00e9es dans le nord du Congo Brazzaville au XIXe si\u00e8cle et de ce fait, elles n'ont pu participer au commerce transatlantique des esclaves.\r\n\r\nLa carte des peuples d'Afrique centrale illustr\u00e9e par l'historien belge Jan Vansina de l'Universit\u00e9 du Wisconsin-Madison\u00a0 (DE L'HISTOIRE G\u00c9N\u00c9RALE D'AFRIQUE DE L'UNESCO, Tome IV, page 599), il ne fait aucune mention des populations Mbochis. On y indique plut\u00f4t qu\u2019\u00e0 l'arriv\u00e9e des Portugais, seul le puissant et majestueux Royaume de Kongo et ses principaux vassaux sont connus.\r\n\r\n\r\n\r\nM\u00eame, les premi\u00e8res r\u00e9f\u00e9rences sur les c\u00f4tes de l'Afrique centrale du Portugais Duarte Pacheco Pereira \u00ab Esmeraldo de Situ orbis\u00bb (1506), Chapitre II, rapporte que seul l'ancien royaume Kongo et ses vassaux qui \u00e9taient connus.\r\n\r\nDans la partie nord du Congo Brazzaville, les Bantu qui ont particip\u00e9 au commerce sont les T\u00e9k\u00e9 et Bobanguis \u00e0 la fin du XVIIIe si\u00e8cle. Les Tek\u00e9s \u00e9taient bien plac\u00e9s dans le Pool Malebo-Zone (Mpumbu) parce qu'ils \u00e9taient en amont de trafic terrestre des esclaves Bobanguis. Les Bobanguis n\u00b4etaient pas des Mbochis. Ils \u00e9taient des groupes compos\u00e9s de Oubanguiens et Likouba qui \u00e9taient des grands p\u00eacheurs au fleuve Congo. Ils \u00e9taient \u00e9galement appel\u00e9s \u2018\u2019les gens d'eau\u2019\u2019 ou Ngala en langue Lingala; un terme, que les Mbochis s'approprieront plus tard, quand ils s\u00b4install\u00e8rent dans cette r\u00e9gion du grand fleuve.\r\n\u00a02-Les origines des Esclaves du commerce Atlantique en Afrique centrale \r\nDans le volume V de l'UNESCO\u00a0: Histoire g\u00e9n\u00e9rale de l'Afrique, parlant des origines des esclaves d'Afrique centrale d\u00e9port\u00e9s aux Am\u00e9riques, il n'est pas sp\u00e9cifi\u00e9 qu\u00b4il y' avait les populations Mbochis comme esclaves dans l'immense cuvette congolaise, mais, plut\u00f4t des esclaves Oubanguiens, provenant de l'aire du lac Mayi Ndombe (avant 1800).\r\n\r\nLes autres caravanes cherchant des hommes valides atteignirent Matamba et Cassange (capitale du royaume Kasange), au sud de l'actuel Angola et le long de la rivi\u00e8re Kwango dans la zone du Royaume de Kongo (qui \u00e9tait l'une des premi\u00e8res structures sociales politiques africaines victimes de l'esclavage), et Mayombe ont \u00e9t\u00e9 les plus touch\u00e9es, notamment Loango, Ngoyo et Kakongo et aussi l'empire Lunda au XVIIIe si\u00e8cle. Mpinda (ancien et premier port de l'esclavage atlantique), Benguela et Luanda (NDONGO ou colonie Angola) \u00e9taient des ports o\u00f9 sont partis la plupart des esclaves de l'Afrique centrale pour le Br\u00e9sil. La colonie de l'Angola \u00e9tait d\u00e9pendante \u00e9conomiquement du commerce d'esclaves avec le Br\u00e9sil jusqu'en 1800: 88% des revenus de la colonie d'Angola provenait du commerce des esclaves avec le Br\u00e9sil (p.642, Tome V, HISTOIRE G\u00c9N\u00c9RALE DE L'AFRIQUE- DE L'UNESCO ).\r\n\r\nL'historien am\u00e9ricain Joseph C. Miller dans \u00ab The Way of Death: Angolan Capitalism Merchant and Slave Trade \u00bb, a confirm\u00e9 que ce sont des esclaves du Kongo et de l'Angola, qui ont peupl\u00e9 le Br\u00e9sil \u00e0 partir de l'Afrique centrale, il ne mentionne nulle part les esclaves Mbochis.\r\n\r\nLes recherches les plus r\u00e9centes sur le commerce transatlantique entre le Br\u00e9sil et l'Afrique Centrale, comme celles du professeur et historien br\u00e9silien Luiz Felipe de Alencastro dans sa publication \u00abLe versant Br\u00e9silien de L'Atlantique sud\u00bb dans le sous titre \"La Traite des Noirs et L'esclavage dans l'Atlantique Sud, le Br\u00e9sil et l'Angola\". nous parle du trafic intense des navires entre Luanda et le Br\u00e9sil qui est devenu un axe bilat\u00e9ral et non triangulaire, et naturellement il faut aussi regarder le sud du Congo, puisque l'Angola faisait partie du grand Kongo, mais nulle part on ne mentionne des populations Mbochis.\r\n\r\nEn somme, Il n'y a donc pas de lien entre le Kiebe-Kiebe et les populations noires du Br\u00e9sil, ayant particip\u00e9 \u00e0 la traite des esclaves. Tous les livres qui parlent de la pr\u00e9sence et du patrimoine des esclaves d'Afrique centrale dans les Am\u00e9riques, ne font pas r\u00e9f\u00e9rences aux Mbochis et aucun \u00e0 la danse Kiebe-Kiebe. Je suis d\u00e9sol\u00e9 qu'une dame si cultiv\u00e9e fasse une telle aberration historique.\r\n\r\nIl faut pr\u00e9ciser que le Kiebe-Kiebe est une danse Mbochi du Congo Brazzaville et n'a aucun \u00a0lien avec l'arriv\u00e9e des esclaves venus d'Afrique Centrale vers Br\u00e9sil, qui eux sont les Bantu Kongo (Kongo, Umbundu, Ovimbundu).","post_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/kiebe-kiebe-150x150.jpg","big_image":"http:\/\/lencrenoir.com\/wp-content\/uploads\/2017\/05\/kiebe-kiebe.jpg","post_excerpt":"Le Kiebe-Kiebe est une danse Mbochi du Congo Brazzaville et n'a aucun lien avec l'arriv\u00e9e des esclaves venus d'Afrique Centrale vers Br\u00e9sil","post_date":"1st May 2017, 16:33:38","french_date":"1 mai 2017, 16:33:38","post_date_gmt":"2017-05-01 20:33:38","comment_count":"6","author_name":"Samba Axel","post_url":"http:\/\/lencrenoir.com\/le-kiebe-kiebe-une-danse-afro-descendants-bantu-du-bresil\/"}]